Actualité

Rentrée scolaire : la sécurité des élèves et professeurs est-elle assurée ?


par Cédric Kempf
lundi 2 novembre 2020 à 17:11

La rentrée scolaire s'est faite pour 400 000 élèves dans l'académie de Nancy-Metz ce lundi.

Une rentrée sous le signe du confinement pour les français et d'un protocole sanitaire renforcé à l'école. Jean-Marc Huart, le recteur de l'académie, nous explique les principaux changements par rapport au printemps dernier.

Son N°1 - Rentrée scolaire : la sécurité des élèves et professeurs est-elle assurée ?

La mesure essentielle, c'est le masque pour tous les élèves de l'école élémentaire, c'est-à-dire à partir du CP. On demande aux collèges et aux lycées de limiter le plus possible les brassages entre élèves, de manière que l'on puisse tracer si le virus est là et limiter sa propagation.

Cette rentrée ne plait pas à tout le monde et notamment à certains professeurs qui réclamaient un report de la rentrée et des mesures pas assez sécuritaires. Au lycée Blaise-Pascal de Forbach par exemple, une trentaine d’enseignants n'ont pas fait cours ce lundi. Le recteur, lui, se veut rassurant.

Son N°2 - Rentrée scolaire : la sécurité des élèves et professeurs est-elle assurée ?

On n'a pas attrapé le virus dans une salle de classe. On sait bien que c'est pendant les moments de convivialité ou parfois devant le lycée quand les élèves étaient amenés à retirer leur masque. Avant les vacances, nous avions 155 cas de Covid avérés parmi les élèves alors que nous 400 000 élèves dans l'académie, c'est 0.04% de nos effectifs.

Comme dit précédemment, le port du masque est désormais obligatoire dès la classe de CP. Pour ce premier jour, le recteur n'a pas eu d'alerte concernant de grosses défaillances.

Son N°3 - Rentrée scolaire : la sécurité des élèves et professeurs est-elle assurée ?

Moi je n'ai pas d'alerte particulière sur le port du masque pour le premier jour à l'école primaire. Je crois que les choses se sont bien passées à part quelques élèves qui n'avaient pas de masques mais nous en avions en réserve des masques pédiatriques. Les élèves vont s'y habituer progressivement, c'est un changement important.

Pour conclure, Jean-Marc Huart rappelle que l'école est bien obligatoire. Si votre enfant se rend seul à l'école, son carnet de correspondance suffit s'il est contrôlé par les forces de l'ordre (seulement lors des plages horaires des cours).