Actualité

Violences conjugales, agressions sexuelles,... des permanences pour libérer la parole


par Cédric Kempf
jeudi 1 avril 2021 à 05:08

La libération de la parole est un enjeu important en Moselle.

Une convention a été signée hier pour que 2 intervenants sociaux soient disponibles pour les habitants en souffrance dans l’arrondissement de Forbach-Boulay. Des permanences sont programmées dans les commissariats et gendarmeries. Les explications de Cédric KEMPF.

Son N°1 - Violences conjugales, agressions sexuelles,... des permanences pour libérer la parole

En 2015, un intervenant social intervenait à tiers temps au commissariat de Forbach. Aujourd’hui, et depuis plus mois déjà, la demande est grandissante. 11 permanences existent désormais sur tout l’arrondissement de Forbach/Boulay. Ces permanences ont lieu en gendarmerie ou au commissariat. Virginie Perbet est une l’une des deux intervenantes sociales.

Dans les faits, la majorité des situations que je rencontre, ça reste des situations de violences conjugales. On ne peut pas parler d'augmentation du nombre de situations, c'est essentiellement une aggravation des situations.

L’an dernier, 163 dossiers ont été traités en Moselle dont 90% concernaient des violences conjugales. Sur ces 163 dossiers, 57 cas se trouvaient à Forbach. Freyming et Saint-Avold regroupaient 26 dossiers et Creutzwald 25. Autre chiffre important : 55 personnes ont été victimes d’agressions sexuelles en 2020 dans le département, contre 43 en 2019.

Les lieux d'interventions des intervenants sociaux dans les gendarmeries et commissariats de l'arrondissement Forbach-Boulay

Pour entrer en contact avec une intervenante, les policiers ou gendarmes vous dirigent vers elle, le plus souvent après une main courante ou un dépôt de plainte, mais aussi après une intervention des forces de l’ordre.

Les forces de l'ordre sont intervenues telle date, je reprends contact pour savoir comment ça va, comment ça se passe... Et là je propose un espace de réflexions, d'échanges, un petit peu selon les besoins des personnes.

Pour agrandir et pérenniser ce dispositif, 153 000 euros seront dépensés sur 3 ans grâce au fonds interministériel de prévention de la délinquance et au soutien des 6 intercommunalités concernées.

Aujourd’hui, on compte 366 intervenants sociaux en France. 20 nouveaux postes devraient voir le jour d’ici l’été pour répondre à une demande qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Le planning des permanences des intervenants sociaux 

Dans le reste de l'actu...

Bitche : un militaire de 25 ans tué par un caporal-chef, le 16ème bataillon de chasseurs est en deuil

il y a 1 jour 14 h 23 min

La Mutche rouvre aujourd'hui à Morhange : ''c'est le royaume des enfants''

il y a 1 jour 22 h 52 min

Sorties du week-end: les événements qu'il ne faut pas manquer

il y a 2 jour 1 h 52 min

Phalsbourg : du changement à la tête du 1er régiment d'hélicoptères de combat

il y a 2 jour 2 h 45 min

Les Z'étangs d'art : un festival culturel gratuit et convivial

il y a 2 jour 19 h

Brevet 2022 : ''le premier examen important'' pour 12 088 Mosellans

il y a 2 jour 22 h 52 min

Centrale Emile Huchet à Saint-Avold : une histoire qui a démarré en 1951

il y a 3 jour 54 min

Voir toute l'actu

Flash InfoLe procès pour le meurtre de Sophie Le Tan se poursuit aux Assises de Strasbourg

il y a 2 jour 1 h 42 min

Flash InfoChangement de chef à la caserne des pompiers de L’Hôpital 

il y a 2 jour 1 h 42 min

Flash InfoLa soirée d’hier a été orageuse dans la région 

il y a 2 jour 1 h 43 min

Flash InfoUn meurtre a eu lieu hier au sein du 16ème bataillon de chasseurs à pied de Bitche 

il y a 2 jour 1 h 43 min

Flash InfoLe Tour de France de cyclisme passe par Radio Mélodie

il y a 2 jour 13 h 41 min

Flash InfoLe fort de Schoenenbourg à Hunspach est en finale de l’émission « le monument préféré des français » 

il y a 2 jour 13 h 42 min

Flash InfoUne grève a eu lieu chez Schott-VTF à Troisfontaines dans le Pays de Sarrebourg

il y a 2 jour 13 h 43 min

Voir toute l'actu