Actualité

Manifestation anti pass sanitaire : une pancarte fait polémique à Metz


par Margot Benabbas
lundi 9 août 2021 à 08:09

Le week-end a une nouvelle fois été marqué par les manifestations anti pass sanitaire. Il y avait plus de 10 000 manifestants en Alsace répartis entre Strasbourg, Colmar, Mulhouse et Sélestat. En Lorraine aussi, des milliers de personnes se sont réunies à Nancy, Metz, Bar-le-Duc, Epinal ou encore Saint-Dié-des-Vosges. Il y avait près de 3500 personnes à Metz.

Une pancarte jugée antisémite

La mobilisation de Metz fait justement scandale à cause d’une pancarte jugée antisémite. Samedi, dans le cortège, une femme brandissait une pancarte sur laquelle était écrit la question « Mais qui » ainsi que le mot « traitres ». Autour, de nombreux noms de personnalités dont beaucoup sont de confession juive. Le Ministre de l’Intérieur a d’ailleurs réagi en demandant au préfet de faire un signalement au parquet. Chose qui a été faite dans la foulée par Laurent Touvet. Une enquête a ensuite été ouverte.

Une figure connue en Moselle-Est

La femme qui tenait la pancarte serait d’ailleurs bien connue en Moselle-Est. Il s'agitde Cassandre Fristot. La jeune femme est l’ancienne chef de cabinet de Louis Aliot, à l’époque où il était vice-président du Front National. Elle avait ensuite quitté le parti en 2013 et s’était notamment présentée aux élections municipales de Hombourg-Haut l’année dernière pour le Parti de la France. Elle a été interpellée ce lundi à Hombourg-Haut.