50 pompiers mosellans à Paris pour demander la suppression de la surcotisation - Radio Mélodie

Société

50 pompiers mosellans à Paris pour demander la suppression de la surcotisation


par Margot Benabbas
vendredi 15 octobre 2021 à 08:33

Une grève nationale a lieu aujourd’hui chez les sapeurs-pompiers. Une manifestation pour demander la suppression de la surcotisation.

Son N°1 - 50 pompiers mosellans à Paris pour demander la suppression de la surcotisation

Jean-Philippe Parella, secrétaire général du syndicat CGT de la Moselle

De quoi il s’agit, c’est quoi cette surcotisation ? En quoi c'est un problème ? 

En 1991 a été mis en place une bonification pour les sapeurs-pompiers pour la retraite c'est-à-dire que nous cotisons plus que les autres travailleurs afin de bénéficier de 5 ans de bonification. Bien sûr, ce n'est pas gratuit, nous les payons, notre métier est considéré comme un métier dangereux. Il s'agit d'un régime de retraite créé par solidarité. Pour que les plus anciens puissent également en profiter, il avait été mis en place une surcotisation de 1991 à 2003. Elle devait donc s'arrêter en 2003. Cette surcotisation s'élève à peu près à 80€ par mois par sapeur-pompier, idem pour les collectivités. Or, elle a continué de courir jusqu'à l'année dernière pour les employeurs donc eux ont perdu cette surcotisation tandis que nous continuons de la payer alors qu'elle ne rapporte rien à personne : c'est donc un fond perdu. C'est pourquoi, depuis 2003, nous réclamons l'arrêt de cette surcotisation. 

Autre sujet d’actualité, la vaccination obligatoire. On en a beaucoup entendu parler du côté des soignants, moins du côté des pompiers, qu’en est-il chez vous ? Est-ce que ça a posé problème ?

La grande majorité des pompiers s'y sont soumis et c'est bien le terme : "soumis" parce qu'il y avait une obligation. C'est un petit peu incompréhensible pour les agents parce qu'en pleine période covid, même atteint du covid, nous devions venir au travail. Pour notre organisation, nous pensions que nous aurions le choix ce qui n'a pas été le cas ça a été une obligation. Il y en a quand même certains qui restent réticents au vaccin. 

Combien de pompiers ont été mis à pied en Moselle ? 

Chez les pompiers professionnels, comme nous n'avons pas les chiffres exacts de la direction, a priori aucun. Par contre, en ce qui concerne les pompiers volontaires, il y a déjà des contrats qui ont été suspendus. C'est un problème surtout avec le manque d'effectif croissant au sein du département. D'après les chiffres, il y aurait entre 200 et 300 pompiers suspendus ou non à jour dans leur vaccination au 15 octobre. 

Certains pompiers s'apprêtent à prendre le train direction Paris, il y a beaucoup de pompiers de Moselle qui vont participer ? 

A priori une cinquantaine de pompiers devraient prendre le train ce matin. 


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.