Géocoeur, le boitier destiné à sauver des victimes d'arrêt cardiaque, lancé en Moselle - Radio Mélodie

Actualité

Géocoeur, le boitier destiné à sauver des victimes d'arrêt cardiaque, lancé en Moselle


par Margot Benabbas
vendredi 26 novembre 2021 à 08:25

L’Association Française de Premiers Répondants a développé un nouveau produit : Géocoeur.

Son N°1 - Géocoeur, le boitier destiné à sauver des victimes d'arrêt cardiaque, lancé en Moselle

Coralie Batista - responsable du projet Géocoeur au sein de l’Association Française de Premiers Répondants

Avant d’en parler, pour ceux qui ne vous connaissent pas, est ce qu’on peut rappeler un peu le but de votre association ?

L'Association Française de Premiers Répondants c'est une association qui a pour but de sauver des vies. Nous avons développé une application "AFPR APPLI" qui permet d'alerter les secouristes de proximité lorsqu'un arrêt cardiaque survient près de lieux où ils se trouvent. Ce qui permet d'arriver avant les secours traditionnels dont les pompiers, le SAMU, les ambulances pour augmenter les chances de survie des victimes.   

Depuis la création de votre application, quel est le bilan ? est ce qu’elle a permis de sauver des vies ?

Notre application a été créée fin 2018 et aujourd'hui le bilan est plus que positif puisque nous avons pu faire rebattre 30 coeurs en Moselle. Notre réseau de premiers répondants qui sont des personnes formées aux gestes de premier secours compte plus de 2400 personnes dans le département. 

Parlons donc maintenant de ce nouveau produit, géocoeur, c’est un boîtier connecté destiné à sauver les victimes d’arrêt cardiaque, est-ce que vous pouvez nous en dire plus ? comment ça fonctionne ?

Géocœur c'est un panneau connecté qui permet d'alerter en cas d'arrêt cardiaque à proximité. L'objectif c'est d'apporter aux victimes le défibrillateur au-dessus duquel Géocœur est installé par des personnes qui se trouvent dans son périmètre. Concrètement, Géocœur est relié au service de secours par le biais de notre serveur, et lorsqu'un arrêt cardiaque est signalé, notre serveur géolocalise le défibrillateur le plus proche, et si un panneau Géocœur est installé alors son système d'alerte s'active. Son système d'alerte est composé d'un gyrophare qui s'allume et d'un haut-parleur qui émet un message vocal : "Arrêt cardiaque à proximité nous avons besoin du défibrillateur". Cette alerte va attirer l'attention des personnes qui se trouvent près de Géocœur et quand ils vont s'approcher du panneau, un message va leur demander de scanner un QR code pour connaître l'adresse où apporter le défibrillateur. 

Une fois que les personnes ont scanné le QR code, une page s'affiche sur leur smartphone et qui leur indique la distance qui les sépare du lieu de l'arrêt cardiaque à pied et en voiture et on leur demande s'ils souhaitent intervenir. S'ils acceptent, l'adresse de la victime leur est communiquée, ils n'ont plus qu'à apporter le défibrillateur à la victime et suivre les informations du défibrillateur. On est sur des défibrillateurs automatisés, on a plus qu'à poser les électrodes sur la poitrine de la victime et le défibrillateur se charge du reste. On n'a pas du tout besoin d'être formé aux gestes de premier secours.   

Une innovation made in Moselle puisque le boîtier est fabriqué chez nous, à Talange, pourquoi ce choix ?

L'expérimentation Geocoeur est soutenue par le régime local Alsace-Moselle et c'était important pour nous de continuer à valoriser le territoire. Fabriquer local aujourd'hui c'est quand même un gage de qualité qui nous permet d'être en contact direct avec le fabriquant, de pouvoir échanger avec lui régulièrement. C'est beaucoup plus simple.    

Est-ce que ce boitier est déjà mis en place ?

Le boitier est en cours de fabrication. On a déjà un prototype qui est installé à Metz devant la pharmacie du centre Saint-Jacques. On a un prototype qui va être installé à Thionville la semaine prochaine. On a déjà 30 boitiers qui sont fabriqués et qui vont être placés prochainement dans les communes de Moselle. 


Dans le reste de l'actu...

Bübingen : une fillette renversée, l’auteur prend la fuite

il y a 3 h 26 min

Bitche : Maison de santé, jardins partagés et magasin de producteurs au programme en 2022

il y a 9 h 39 min

Freyming-Merlebach : bientôt un lotissement tout près de la Carrière du Barrois

il y a 12 h 2 min

"La cuisine la plus conviviale" : 29 ans de cuisine italienne pour Angelo à Stiring-Wendel

il y a 13 h 19 min

''Se promener'' et ''faire l'amour'' : les conseils des Sarregueminois face au Blue Monday

il y a 13 h 19 min

Des visites à la cap lamp au musée de la mine de Petite-Rosselle

il y a 1 jour 13 h 19 min

Le Lions Club de Sarreguemines recherche des jeunes talents

il y a 1 jour 13 h 19 min

Voir toute l'actu

Flash InfoL’URPS Infirmier Grand Est met en place une plateforme pour faciliter l’accès à la vaccination

il y a 1 h 49 min

Flash InfoJuline Braun, apprentie à l’auberge Saint-Walfrid de Sarreguemines remporte le 2ème prix du Trophée Œufs de France

il y a 2 h 21 min

Flash InfoIl y a du nouveau dans l’incendie meurtrier d’une maison de retraite à Sarrebruck

il y a 2 h 24 min

Flash InfoEn Sarre, un automobiliste est recherché après avoir renversé une fillette

il y a 3 h 8 min

Flash InfoEmmanuel Macron est en visite en Alsace aujourd’hui

il y a 3 h 9 min

Flash InfoEn Moselle, un chirurgien-dentiste va être jugé vendredi pour agression sexuelle sur des femmes militaires

il y a 7 h 8 min

Flash InfoEn Allemagne, la mobilisation contre la vaccination obligatoire ne faiblit pas 

il y a 11 h 25 min

Voir toute l'actu

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.