Initiative

Sarreguemines : c'est le grand retour de la friperie Saint-Nicolas


par Margot Benabbas
mercredi 4 mai 2022 à 08:18

A partir d’aujourd’hui, c’est le retour de la friperie Saint-Nicolas à Sarreguemines ! Un événement toujours très attendu surtout que ça fait 2 ans qu’il n’a pas eu lieu.

Son N°1 - Sarreguemines : c'est le grand retour de la friperie Saint-Nicolas

Robert Daniel – président de l’association Friperie Saint-Nicolas

Qu’est-ce qu’on va pouvoir y trouver ? Est-ce qu’il y a des nouveautés, du changement par rapport aux années précédentes ? bcp de monde ?

Pour être simple je vais dire que c’est exactement la même chose qu’avant sauf que ça reprend alors on ne sait pas trop où on met les pieds pour l’instant. C’est une vente qui se passe au centre Saint-Nicolas de Sarreguemines sur 2 étages actuellement. C’est principalement des vêtements femme où il y a des milliers d’articles, homme aussi, on a un rayon chaussures, livre également et un bric-à-brac.

Il n’y a pas eu de changement sauf que pour cette reprise on n’a pas mis le rayon jouets et les rideaux ont été mis de côté.

Ça redémarre comme ça et on attend nos clients avec impatience !

Après 2 années d’absence est-ce que vous avez des tonnes d’article stockés à vendre du coup ? Est-ce que les dons ont continué à arriver pendant 2 ans ? Il n’y a pas eu de friperie mais avez-vous quand même pu faire des actions ?

Non on a dû arrêter parce que le centre Saint-Nicolas n’est pas extensible, on a une place limitée pour stocker alors on a dû freiner les apports. Ça redémarre comme ça et après la vente on verra de nouveau pour recevoir nos donateurs que je remercie au passage parce que sans eux la chaîne de solidarité n’existerait pas.

Pendant une année quasiment on avait un fonds de réserve qu’on a épuisé donc a pu faire des dons la première année un peu comme d’habitude puisqu’on avait un fonds de réserve mais là c’est épuisé, on est à plat. On n’a plus un rond et c’est l’objectif : de récupérer de l’argent et de le transmettre à des gens qui en ont plus besoin que nous.

A quoi va servir l’argent ?

On a 25 partenaires à peu près. Ici à Sarreguemines, où on travaille ensemble entre les paroisses protestantes et catholiques pour leurs actions caritatives. Il y a la recherche médicale également en France, et puis surtout vers les pays d’Afrique et en Amérique du sud. On a par exemple en Tanzanie des enfants des rues qui sont abandonnés et sont recueillis et logés dans le centre. Depuis qu’on a soutenu cette affaire-là, on accueille maintenant les filles aussi. A Haïti également, l’accueil des enfants à l’école mais surtout pour le repas de midi, parce que ce sont des enfants qui sont à des km, qui n’ont rien dans le ventre et ça permet de leur donner le repas unique de la journée. On a aussi un dispensaire dans la brousse au Togo où on fournit les médicaments etc.

Il ne faut pas oublier que c’est dans les pays les plus pauvres que les pauvres sont encore plus pauvres avec cette crise qu’on traverse.

La friperie c'est ce mercredi – jeudi – vendredi – samedi de 14h à 18h en face de l’Eglise Saint-Nicolas à Sarreguemines

Conseil : allez-y plutôt jeudi, vendredi ou samedi puisque le mercredi c’est la folie !