Economie

Asperges d'Alsace : la quantité et la qualité sont là cette année


par Margot Benabbas
jeudi 5 mai 2022 à 08:44

C'est la saison de l'asperge ! Les récoltes sont en cours notamment en Alsace. 

Son N°1 - Asperges d'Alsace : la quantité et la qualité sont là cette année

Jean-Charles Jost, président et porte-parole de l’association de la promotion de l’Asperge d’Alsace

L’année 2021 avait fait du mal aux asperges avec un gros coup de froid sur la région. L’année 2022 est-elle plus clémente avec vous ? 

Le démarrage était très bon, on a eu des asperges très tôt, fin mars/début avril dans les secteurs très précoces. Et puis on a eu une petite vague de froid qu’on a connu début avril donc on a eu la première production vraiment pour les fêtes de Pâques, malheureusement il n’y en a pas eu pour tout le monde, mais là on est en pleine production depuis après Pâques.

Il va y avoir une vague de chaleur la semaine prochaine...

De grosses chaleurs c’est pas forcément bon pour nous, ce qui est sûr c’est que c’est bon pour le goût de l’asperge, parce qu’elle est meilleure quand il fait chaud et quand elle pousse vite. Mais pour le marché c’est pas toujours bon, mais bon, on fera avec ! On va laisser venir, en tout cas, c’est meilleur que l’année dernière ça c’est sûr, on préfère la chaleur que le froid.

L’asperge est toujours beaucoup cultivée en Alsace ?

Les surfaces sont stables d’une année à l’autre sur les 10 dernières années, on a à peu près une superficie qui se maintient. Il n’y a pas vraiment d’augmentation. C’est bon signe parce que les producteurs continuent, il y en a quelques-uns qui commencent et certains qui arrêtent pour des raisons d’âge. En tout cas la superficie se maintient chez nous en Alsace, on continue.

Aujourd’hui, les consommateurs se plaignent de la hausse des prix et beaucoup de produits sont concernés. L’asperge n’y échappe pas ? 

Oui, bien sûr qu’elle est concernée, forcément. Nous on a des coûts de production derrière, comme chez tout le monde, le pouvoir d’achat baisse et les charges augmentent. On peut prendre sur nous mais jusqu’à un certain niveau. Forcément on est obligé de répercuter. Je dirais que cette année, nous, en tant que producteurs d’asperges d’Alsace, le mot d’ordre ça a été de ne pas non plus trop répercuter sur le client pour ne pas freiner la consommation. Parce qu’on veut être solidaire aussi et on comprend que l’asperge n’est pas forcément très accessible et pas à la portée de toutes les bourses donc on a fait le choix de ne pas trop répercuter, mais indirectement, forcément il y a toujours une répercussion. Aujourd’hui les asperges sont tout de même moins chères que l’année dernière à la même époque.

Est-ce que ça vaut le coup de payer cher ? C'est un gage de qualité l'asperge d'Alsace ? 

Oui, l’association existe depuis 1991 et a été créée pour garantir une qualité aux clients. En fait on a un cahier des charges aujourd’hui qui nous est propre qui fait une cinquantaine de pages à peu près. On est contrôlé par des organismes indépendants et il y a tout un tas de critères qui font que l’asperge d’Alsace est un produit de qualité. A titre de comparaison, pour les asperges du Sud-Ouest, des Landes par exemple, il y a 7 pages. Je ne veux pas dire qu’on est les meilleurs mais en tout cas c’est un gage de qualité pour nos consommateurs et c’est vraiment ça l’objectif c’est de se démarquer.

Vous cultivez l’asperge dans votre ferme à Bilwisheim depuis 1998. Comment votre activité a évolué ?

Nous on a donc commencé en 1998 avec un petit hectare d’asperges qu’on faisait en famille et petit à petit on a eu une demande qui a grandi donc on a agrandi les surfaces en fonction de notre demande et aujourd’hui on se retrouve en 2022 avec quasiment 40 hectares d’asperges en production. Donc on s’est recentré sur la production d’asperges, on s’est vraiment professionnalisé on va dire. En tout cas ça marche j’ai envie de dire : j’aime l’asperge en fait ! C’est une culture très technique et c’est passionnant.

Jusqu'à quand allons-nous pouvoir manger des asperges alsaciennes ? 

On en aura à peu près jusqu’au 15 juin voire le 20 juin, tout dépendra de la météo. C’est toujours pareil, quand on a un coup de chaud au mois de juin, souvent les gens nous délaissent pour les barbecues, on verra ! En tout cas jusqu’au 15 juin il y aura de l’asperge sans aucun souci.