Initiative

Waldhambach : Eric nous frappe avec les saveurs de ses gâteaux


par Cédric Kempf
jeudi 19 mai 2022 à 06:00

Depuis l’été dernier à Waldhambach, les gâteaux de Eric Hofstetter frappent généreusement les papilles gustatives de ses clients

Le jeune homme de 25 ans a ouvert sa microentreprise en août 2021. Et la première question qu’on lui a posée c’est celle-ci : pourquoi sa société s’appelle La Frappe ?

Son N°1 - Waldhambach : Eric nous frappe avec les saveurs de ses gâteaux

Nous les jeunes, quand on dit que quelque chose est bon, on dit souvent que c'est de la frappe, et je voulais un nom d'entreprise original où les gens se questionnent un peu.

Depuis tout petit, Eric est attiré par la pâtisserie. Après un CAP Boulanger puis Restauration, il a notamment travaillé comme chef pâtissier à La Couronne de Reiperstwiller. Pendant le confinement, ses proches l’ont poussé à ouvrir sa propre boite. Son atelier, il l’a donc installé chez lui.

Quand j'étais jeune, c'était ma salle de jeux. En fait, au fil du temps, je me suis dis qu'elle ne me sert plus trop à rien cette pièce, et du coup, j'en ai fait mon laboratoire. C'est désormais ma salle de jeux, mais pour adulte.

Eric a des cartes évolutives tout au long de l’année et ne travaille que sur commande, il faut le prévenir minimum 7 jours à l’avance.

Je fais beaucoup de gâteaux, je fais aussi des tartes. Et puis à côté, j'ai une petite carte de gourmandises où je fais des tablettes de chocolat, des roses des sables, des chouchous et plein de belles choses.

En ce moment, il propose des gâteaux fruités et chocolatés qu’il ne prépare qu’avec des produits locaux.

Les oeufs viennent du village, le chocolat je l'ai de la chocolaterie Bauer à Mackwiller. C'est souvent les gens du village, des personnes âgées qui n'arrivent plus à chercher par exemple les mirabelles... Ils m'appellent et moi je viens une après-midi et je prends les mirabelles.

Le jeune pâtissier tourne à 10-15 gâteaux par week-end et arrive à en vivre. Les tarifs varient entre 25 et 50 euros. Sa clientèle rayonne dans un périmètre situé entre Forbach et Drulingen. Pour la suite, Éric ne se fixe aucun objectif, il veut juste se faire plaisir.