Société

Sarreguemines : le chantier du Bliespark suit son cours


par Margot Benabbas
mardi 24 mai 2022 à 08:51

Capture d'écran : vidéo CASC

Le projet Bliespark avance à l’ancien quartier Gentil de Sarreguemines. Un nouveau complexe pour le territoire où l'on retrouvera 2 gymnases, une salle d'escrime et un parc arboré.

Son N°1 - Sarreguemines : le chantier du Bliespark suit son cours

Ludovic KANNY, technicien, service bâtiment à la Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences

Le projet Bliespark avance à l’ancien quartier Gentil de Sarreguemines. Un nouveau complexe pour le territoire où l'on retrouvera 2 gymnases, une salle d'escrime et un parc arboré.

Il y a 3 mois jour pour jour, on faisait le point sur le début du chantier. On parlait de terrassement et de gros œuvre. Ces deux parties-là sont-elles finies ? Est-ce qu’il y a eu des perturbations météorologiques ?

Le chantier suit son cours, la salle de terrassement est désormais achevée. On a évacué les 28 000m3 de terre. Le réseau d’évacuation des eaux usées et des eaux pluviales a été réalisé par la société Eurovia. On a également procédé au raccordement du chauffage urbain et à l’eau potable du bâtiment. Les plateformes des 3 bâtiments sont prêtes. La phase 1 du terrassement est terminée, le gros œuvre a démarré mi-avril et on a aujourd’hui à peu près 50% des fondations qui ont été coulées, bétonnées et le chantier suit son cours. On va procéder à la réalisation des longrines, à la préparation des dalles dans les jours et semaines à venir.

Il reste quoi à faire, ce sont quoi les prochaines étapes avant la finition de tout ça ?

Jusqu'à cet été, on va terminer tout ce qui est fondation, dallage. À partir de l’été, courant de l’été, les premiers murs vont commencer à être montées. Les murs en béton vont être montés au niveau de la salle d’Armes donc c’est la salle la plus proche de l’avenue de la Blies et normalement, si tout va bien, à compter de courant septembre, fin septembre la charpente métallique devrait commencer à être montée sur le gymnase.

Pour une finition des travaux prévue pour quand ?

La finition des travaux est prévue pour fin décembre 2023 donc plus d’un an et demi encore.

Aujourd’hui, il faut répondre à de nombreuses obligations et notamment des normes énergétiques, c’est le cas sur ce site ?

Oui, comme dans tous les projets de construction. Le permis a été déposé en 2020 donc on est assujetti à respecter la RT2012 donc pour cela le gymnase sera raccordé au réseau de chaleur qui comprend 70% de bois. Ce réseau de chaleur permettra le chauffage du gymnase et la production d’eau chaude. Nous aurons également 30 panneaux photovoltaïques pour la production électrique qu’on utilisera en autoconsommation. Il y a un certain nombre de baies vitrées pour apporter de la lumière naturelle. On a dû mettre l’accent sur un vitrage thermique renforcé pour respecter cette norme et évidemment l’isolation des murs et des toitures est renforcée pour respecter la RT2012. L’ensemble des éclairages sont en Led et on aura plusieurs VMC double flux installées pour la qualité de l’air du complexe.

Pouvez-vous nous rappeler en quelques chiffres, l’importance de ce chantier pour la CASC ?

La construction de ce gymnase est certainement l’un des plus gros chantiers de ces 10 dernières années pour la communauté d’agglomération. À la fois pour sa surface, parce qu’on va créer 4 600 m² de surface sur une parcelle de 22 000 m². Il faut rappeler que le gymnase d’honneur sera une arène avec 1500 places assises. On parle de gymnase d’entraînement, mais qui fait quand même 600 m² donc c’est la taille d’un gymnase standard. La salle d’Armes comprendra une centaine de places dans les gradins et 17 pistes donc de sa taille, c’est déjà un gros chantier sur Sarreguemines et actuellement avec l’installation des grues qu’on voit à peu près dans tous le quartier de Sarreguemines. On a 2 grues, une grue de 50m de flèche et d’une hauteur de 22m et une deuxième grue un peu plus haute d’une hauteur de 30m avec 45m de flèche donc bien visible dans le quartier de Sarreguemines.

Si on passe à proximité quels sont les premiers bâtiments qu’on va pouvoir apercevoir prochainement ?

Dans l’ordre des choses, vu qu’il y a deux grues il y a différents postes de travail. Il y a 3 zones de travail, mais dans l’ordre, le premier bâtiment qui devrait sortir c’est la salle d’escrime qui se trouve côté avenue de la Blies qui sera sous le futur belvédère donc ça sera la première partie visible par les riverains.