Quel avenir pour la centrale Emile Huchet à Saint-Avold ? - Radio Mélodie

Actualité

Quel avenir pour la centrale Emile Huchet à Saint-Avold ?


par Cédric Kempf
jeudi 18 octobre 2018 à 17:39

Photo : Archives Radio Mélodie

La question était posée sur la table ce jeudi à Paris. François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a accueilli plusieurs élus mosellans dont André Wojciechowski, président de la communauté d’agglomération et maire de Saint-Avold. Il était accompagné de Marc Cazalet, son consultant et ancien directeur de la centrale Emile Huchet. Était également présent, le sénateur Jean-Marc Todeschini.

Quel avenir pour la centrale Emile Huchet à Saint-Avold ?

On le sait donc, Emmanuel Macron veut fermer les centrales à charbon d'ici à 2022. En France, il reste quatre centrales à charbon en activité : deux d'EDF à Cordemais (Loire-Atlantique) et au Havre (Seine-Maritime) et deux autres de l'allemand Uniper à Gardanne (Bouches-du-Rhône) et donc à Saint-Avold sur notre territoire.

Actuellement, 130 personnes travaillent à la centrale Emile Huchet. 80 salariés sont concernés par la future fermeture de la centrale à charbon de 600 MégaWatt. Que vont-ils devenir ?

Première alternative : le cycle combiné gaz. Les explications de Marc Cazalet.

Son N°1 - Quel avenir pour la centrale Emile Huchet à Saint-Avold ?

André Wojciechowski complète ces propos.

Son N°2 - Quel avenir pour la centrale Emile Huchet à Saint-Avold ?

Ce système permet de réduire les émissions de CO2 et les oxydes d'azote mais aussi de supprimer les rejets d'oxydes de soufre. Cela offrirait surtout 40 emplois.

Si cette possibilité s’avère impossible à réaliser, on peut imaginer diriger les salariés vers la production d’hydrogène, une production déjà existante sur le site.

Mais les élus veulent s’armer de possibilités pour aider les 80 salariés concernés. Et cela incite à une restructuration du territoire comme nous l’explique André Wojciechowski.

[son]3[/son]

Qui dit nouvelles entreprises, dit nouvelles perspectives d’emploi.

Son N°4 - Quel avenir pour la centrale Emile Huchet à Saint-Avold ?

Beaucoup d’idées mais rien de concret pour les salariés visés par cette fermeture. Marc Cazalet comprend donc la crainte de ces anciens collègues.

Son N°5 - Quel avenir pour la centrale Emile Huchet à Saint-Avold ?

Le sénateur Jean-Marc Todeschini, lui aussi, suit de près ce dossier. Il veut rappeler à l’État tout le passé de ce territoire qui souffre économiquement.

Son N°6 - Quel avenir pour la centrale Emile Huchet à Saint-Avold ?

Ce qui est certain, c’est que tous attendent un accompagnement fort de l’État dans cette transition.


Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.