Actualité


Où vont-aller les élèves du lycée d’Oermingen la rentrée prochaine ?

Où vont-aller les élèves du lycée d’Oermingen la rentrée prochaine ?

Photo : Cédric Kempf - Radio Mélodie

On vous l’avait annoncé le 17 novembre dernier, le lycée Sainte-Thérèse va devoir fermer ses portes à cause d’un important déséquilibre financier.

Les parents d’élèves ne comprennent pas ce choix et sont logiquement en colère.

En 2014/2015, l’établissement avait 221 élèves et une capacité d’autofinancement de plus de 70 000 euros.  

En 2017/2018, le lycée n’a plus que 171 élèves et se retrouve dans le rouge à -60 000 euros.

Sainte-Thérèse va donc fermer brutalement début juillet. La question qui se pose c’est pourquoi ne pas avoir opté pour une fermeture progressive ? La réponse de Jean-Marie Christ, le chef d’établissement.

Autre question qui vient à l’esprit des parents. Pourquoi avoir accepté de prendre des nouveaux élèves à la rentrée de septembre ?

Du coup, que vont devenir les élèves qui n’ont pas fini leur cycle ? L’établissement a recensé les places disponibles dans les académies de Strasbourg et Nancy/Metz. Et normalement, tout le monde pourra continuer son cursus à la rentrée prochaine.

Malgré tout, les parents restent inquiets.

Les élèves qui sont actuellement en 1ère année de CAP Cuisine pourront aller soit à Schiltigheim (lycée Foucauld), à Dieuze (La Providence), à Sarreguemines (lycée Lazard) ou à Freyming-Merlebach (lycée Marie-Curie)

Pour les secondes PRO ASSP, ils ont le choix entre Sainte-Clotilde à Strasbourg, Sainte-Chrétienne à Saint-Avold, La Providence à Dieuze, La Providence à Bouzonville, Simon Lazard à Sarreguemines, Marie-Curie à Freyming-Merlebach, Schattenmann à Bouxwiller.

Pour les première PRO ASSP, direction Strasbourg (Sainte-Clotilde ou Oberlin), Dieuze (La Providence), Bouzonville (La Providence), Sarreguemines (Simon Lazard).

A noter que les élèves pourront terminer normalement cette année scolaire 2018/2019.

Concernant les 18 enseignants, ils vont perdre leur poste. Les salariés de l'établissement, eux, vont subir un licenciement économique.

Cédric Kempf

| vendredi 14 décembre 2018 à 15:29

Actualité

Les salariés de la carrière Rauscher à Adamsviller sont toujours dans l’incertitude

15/10/2019

Actualité

Wittring : un enfant de 7 ans se noie dans la Sarre

15/10/2019

Actualité

Ghost médaillé pour son travail à Forbach

15/10/2019

Actualité

Marianne de Sarreguemines va de l’avant après son cancer du sein 

15/10/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.