Actualité


Football : des solutions face aux insultes et aux incivilités des parents

Football : des solutions face aux insultes et aux incivilités des parents

Photo : Julie Chaput

Etre arbitre ou éducateur de football, ce n’est pas toujours facile. Si dans 98% des cas tout se passe bien, parfois les insultes fusent, notamment chez les parents des joueurs. Reportage de Julie Chaput.

"Connard, enculé, t'es nul, ou même encore fils de pute", des insultes comme celles-ci, Fabien Marie, le responsable technique des U13, U15 et U17 au Sarreguemines Football Club, en a à la pelle. Des insultes tout droit sorties de la bouche des parents de jeunes joueurs de foot, à destination des éducateurs parfois mais surtout à destination des arbitres. Et les parents ne se gênent pas pour insulter haut et fort les arbitres même si les enfants sont sur le terrain à tout entendre.

Quelques km plus loin, au club Alliance 2008 qui regroupe plusieurs clubs de foot du pays de Bitche et de la communauté d’agglomération de Sarreguemines, pas vraiment d’insultes, mais plutôt des incompréhensions chez les parents. "Souvent ils ont l'impression que leur enfant joue moins qu'un autre", explique Guillaume Freyermuth, le responsable des U11.

Ce qui pose problème aussi selon Guillaume Freyermuth, c’est que les parents veulent que leurs enfants jouent dans la meilleure équipe. Du coup il a fallu trouver une solution. Pas d'équipe 1, 2 ou 3 ches les jeunes, mais des codes couleur.

Des solutions face aux incivilités

Face à ces incivilités sur le bord des terrains, le district mosellan de football a décidé de mettre en place sur les terrains, des panneaux de sensibilisation à destination des parents. Des panneaux sur lesquels on peut retrouver des règles de base mais surtout du bon sens pour le conseiller technique Kévin Klam : rester derrière la main courante, respecter l'éducateur et l'arbitre, être maitre de ses émotions, réconforter et encourager.

D’autres solutions plus pédagogiques pourraient être imaginées, mais elles seraient difficiles à mettre en place. "Faire arbitrer des parents serait une bonne idée mais c'est difficile à mettre en oeuvre. Ce que l'on fait déjà par contre, c'est de mettre des jeunes joueurs à la place des arbitres". Toujours est-il que sanctionns les parents est difficile car le district ne peut pas sanctionner une personne non-licenciée.

Certains clubs mettent également en place des réunions avec les parents en début de saison pour les sensibiliser à ce sujet. Par ailleurs le SFC va créer un conseil des parents sur, entre autres, les bons comportements à avoir sur le bord des terrains et avec les éducateurs et les arbitres. Une première réunion devrait avoir lieu à la fin du mois.

A l'Entente Sportive Molsheim Ernolsheim dans le Bas-Rhin, ce sont les enfants qui ont décidé de sensibiliser les parents.

Rappelons quand même que chez les enfants et les ados, le foot reste un loisir et qu’il serait dommage de gâcher ce moment d’évasion par des noms d’oiseaux ou des comportements irrespectueux…

Le district mosellan en quelques chiffres

La Moselle compte 365 clubs de football et 45 000 licenciés. C'est le 3ème département de France qui compte le plus de licenciés. 

 

 

 

 

Julie Chaput

| mardi 19 février 2019 à 12:28

Sport

Le Sarreguemines Football Club a repris le chemin de l’entrainement

16/07/2019

Actualité

Accident sur l'A320 : l'affaire n'est pas finie

16/07/2019

Sport

Une affiche de Ligue 1 à Forbach

16/07/2019

Actualité

Alsting, Seingbouse,... le ras-le-bol des nuisances sonores et des dégradations

16/07/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.