Actualité
1700 salariés dans le flou chez Terex à Zweibrucken
Actualité - Publié le samedi 23 février 2019 - Temps de lecture : 1 min

Photo : Steinmetz - Journal die Rheinpfalz

Auteur :
Par Cédric Kempf

L'annonce est tombée cette nuit.

Le fabricant américain de matériel de construction Terex a annoncé samedi matin la vente des deux usines de Zweibrücken où travaillent 1700 personnes dont beaucoup de frontaliers français.

Les deux usines et la marque Demag vont être rachetées par le groupe japonais Tadano. 

Le prix de vente devrait atteindre près de 200 millions d'euros. Cet achat offre de grandes opportunités de croissance, a déclaré le PDG, Koichi Tadano, dans une première réaction.

Mais qu'en est-il des salariés ? Seront-ils tous gardés ? Rien n'a filtré pour le moment. Dans la logique en tout cas, personne ne devrait perdre son emploi puisque les japonais veulent développer et faire grandir ce site.

On rappelle néanmoins que 500 emplois étaient menacés en 2016 pour une restructuration. Un programme de départ volontaire avait été mis en place et quelques licenciements avaient été décidés par la direction.


#actualité #économie #emploi #sarre #zweibrucken #terex #rachat #japon #etatsunis #25février2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.