Actualité


Les coiffeuses jumelles : ''on ne s'imagine pas travailler l'une sans l'autre''

Les coiffeuses jumelles : ''on ne s'imagine pas travailler l'une sans l'autre''

Photo : Julie Chaput

Notre saga est consacrée cette semaine aux personnes qui font leur job de rêve ! Soigneur animalier, bassiste, chirurgien, coiffeuse ou même prêtre, ils vivent tous de ce qu’ils ont toujours rêvé de faire.

Au Miroir à Loupershouse on a comme une impression de voir double. Pas étonnant, les gérantes du salon de coiffure, Anne et Sophie sont jumelles. Des jumelles qui ont toujours rêvé d’ouvrir leur salon de coiffure ensemble.

Toutes petites déjà nous rêvions d'être coiffeuses, on jouait à la coiffeuse. Et on s'est toujours dit qu'on ouvrirait un salon ici, à Loupershouse.

Ici parce que c’est l’ancienne épicerie de leurs grands-parents. C’est donc tout naturellement, qu’il y a deux ans, elles se sont lancées dans l’aventure après avoir travaillé dans d’autres salons chacune de leur côté.

Pour nous c'est une évidence. On aime le cheveu tout simplement [rire]. Ce n'est pas forcément qu'une question d'apparence, notre coiffure c'est un peu comme un accessoire.

L’avantage d’Anne et Sophie c’est qu’elles ont chacune leur spécialité. L'une est coloriste, l'autre styiliste-visagiste. Et leur force, c’est qu’elles n’ont pas forcément besoin de se parler pour se comprendre.

On demande toujours l'avis de l'autre, mais sans forcément parler. Souvent un petit geste, un petit regard suffit pour se comprendre.

Et aujourd’hui quand on leur demande si elles avaient envisagé de concrétiser ce projet l’une sans l’autre, la réponse est unanime :

NON, à deux c'est beaucoup mieux. On ne le ferait pas l'une sans l'autre.

Julie Chaput

| jeudi 22 août 2019 à 05:00 - Mise à jour à 05:34

Actualité

Sandrine, en route vers le Top de Colmar

12/11/2019

Actualité

Strasbourg : un séisme de magnitude 3,3 mesuré

12/11/2019

Actualité

Nicole Beckerich serait ''très fière d'être la première femme maire de Sarreguemines''

12/11/2019

Actualité

Delphine : la chanteuse qui s'exporte en Jamaïque

12/11/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.