Actualité


Mirabelle : de l'arbre à la tartine, il n'y a qu'un pas... ou presque !

Mirabelle : de l'arbre à la tartine, il n'y a qu'un pas... ou presque !

Photo : Julie Chaput

Ça y est ! Les mirabelles sont bien de retour en Lorraine depuis quelques jours maintenant. De l’arbre à la tartine, il n’y a qu’un pas, ou presque… Reportage à la Corbeille Lorraine de Montdidier avec son directeur Régis Kriegel.

Régis Kriegel, responsable de La Corbeille Lorraine

Chaque année au mois d’août à la Corbeille Lorraine, c’est le même rituel. Direction le verger pour cueillir ce très attendu or jaune lorrain. Et ici pas question d’utiliser un tracteur-vibreur pour la cueillette. L’artisanat prime, on utilise une gaule en bois. Une fois les mirabelles tombées, on les ramasse, à même le sol avant de prendre la direction de l'atelier.

La fabrication

C'est ici qu'on fabrique la confiture de mirabelle. Une fois que les fruits sont dénoyautés, il y a la mise au sucre. Comptez deux tiers de fruits, un tiers de sucre pour un fruit de belle maturité. Un peu de jus de citron et puis on cuit à 100 degrés pendant environ une heure. On laisse reposer, on recuit et on met en pot.

Quelle maturité pour la confiture ?

Pour faire de la confiture, la mirabelle doit être bien mûre. Bien jaune, voire même un peu rougie. Il faut attendre qu’elle tombe de l’arbre, preuve de maturité.

Par contre pour la conserve, le fruit doit être plutôt jaune et dure. La mirabelle doit être encore bien ferme. Car elle doit pouvoir encaisser un traitement thermique : on va chauffer le fruit dans un bocal, dans son sirop, on va le monter à plus de 80°. Donc si le fruit est trop mûr, il va éclater et il ne tiendra pas.

Quelques photos de la cueillette au pot de confiture, en passant par la fabrication

Régis utilise encore la bonne vieille méthode de la gaule en bois. Photo : Julie Chaput
Une fois les mirabelles tombées, on les ramasse. Photo : Julie Chaput
Une fois ramassée, les mirabelles passent au lavage même si aucun produit phytosanitaire n'est utilisé. Photo : Julie Chaput
Les mirabelles sont ensuite dénoyautées. Photo : Julie Chaput
Après la cuisson, on met la confiture en pot. Photo : Julie Chaput
Après la cuisson, on met les confitures en pot. Photo : Julie Chaput
Les confitures sont ensuite stockées. Photo : Julie Chaput
Les conserves aussi sont stockées. Photo : Julie Chaput
Enfin, les confitures finissent à la vente. Photo : Julie Chaput

Julie Chaput

| lundi 26 août 2019 à 05:00 - Mise à jour à 06:43

Actualité

Un bûcheron coincé sous son 4x4 à Montbronn

19/09/2019

Insolite

Des chevaux pour ramasser les poubelles à Phalsbourg

18/09/2019

Actualité

Saint-Avold : les élèves au cœur d'un accident de la route grâce à la réalité virtuelle

18/09/2019

Actualité

Sarrebruck : 23 personnes évacuées d’un immeuble après un incendie criminel

18/09/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.