Actualité


Strasbourg : les tremblements de terre sont-ils naturels ou causés par des forages ?

Strasbourg : les tremblements de terre sont-ils naturels ou causés par des forages ?

Mardi 12 novembre à 14h38, un séisme a été enregistré par le réseau national de surveillance sismique (RéNaSS). Il s’agissait d’un séisme de magnitude 3,0 sur l’échelle de Richter qui faisait suite à plusieurs secousses légères constatées depuis le début de la journée.

Cette nuit à 23h42, une nouvelle secousse d’une magnitude 2,6 a été ressentie à Strasbourg. L’épicentre des deux secousses se trouve dans le secteur Schiltigheim-Robertsau.

Les premières informations émettaient l’hypothèse d’un lien avec les activités de géothermie menées sur l’écoparc rhénan de Vendenheim-Reichstett. La société Fonroche y est en effet autorisée à forer deux puits géothermiques profonds.

Après la réalisation d’un forage, des opérations de tests d’injection destinées à vérifier le bon fonctionnement de la boucle géothermale peuvent provoquer de la micro sismicité. De telles opérations ont été menées par la société Fonroche au cours du mois d’octobre et se sont achevées, selon le programme de l’exploitant, le vendredi 8 novembre dernier.

Suite à la secousse ressentie le 12 novembre, une première réunion entre les opérateurs de géothermie (la société Fonroche et électricité de Strasbourg), le RéNaSS et la DREAL a eu lieu le 13 novembre. Les échanges menés au cours de cette réunion confirment qu’à ce stade d’analyse aucune origine du séisme (naturelle ou induite) ne peut être avancée. Une deuxième réunion de travail est prévue dès la semaine prochaine.

Conformément à l’article 12 de l’arrêté du 24 mars 2016 autorisant et réglementant l’ouverture des travaux miniers de forages géothermiques, de stimulation hydraulique des puits et de tests sur le ban de la commune de Vendenheim, la reprise des opérations de test sur les puits géothermiques (injection) ne pourra reprendre qu’après analyse de l’évènement par un comité d’expert et accord du préfet*. De telles opérations n’étaient pas prévues dans le programme d’activités de Fonroche avant fin 2019.

* procédure appliquée pour toute secousse ressentie au-dessus d’une magnitude de 2.

Cédric Kempf

| jeudi 14 novembre 2019 à 13:58 - Mise à jour à 14:04

Actualité

Plusieurs inondations et coulées de boue ont touché la Moselle ce dimanche

15/12/2019

Actualité

Woustviller : un tournoi pour les fans du jeu ''League of Legends''

14/12/2019

Actualité

Grève, disparition d'un élu, et plus beau marché de Noël au cœur de l'actualité

14/12/2019

Actualité

Noël, foie gras et crèches au programme des idées de sorties

13/12/2019

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.