Actualité


Sarreguemines, Farébersviller, Soucht : les maires mobilisés face à la crise du coronavirus

Sarreguemines, Farébersviller, Soucht : les maires mobilisés face à la crise du coronavirus

Photo : Les rues de Sarreguemines sont désertes

A Sarreguemines, la retraite du maire a été repoussée de 2 mois... Alors que son premier adjoint Marc Zingraff a été élu au premier tour le 15 mars dernier, Céleste Lett, tout comme les autres maires sortants, doit continuer à exercer à cause de la crise du coronavirus.

Et la tâche qui l’attend ne va pas être de tout repos. Depuis 1 semaine, la ville a déjà mis en place un certain nombre de choses comme la fermeture de la mairie à l’exception de certains services comme l’état civil. Le maire a également décidé de mettre des logements à destination du personnel médical.

Le maire a aussi rapidement décidé d’arrêter tous les chantiers.

La ville a également distribué 7000 masques aux infrastructures de santé et a mis en place des solutions d’accueil pour les enfants de personnel soignant.

La crise touche aussi les villages 

A Soucht, dans le pays de Bitche, le maire n’a pas non plus pu prendre sa retraite comme prévu. Claude Feisthauer va devoir encore jouer son rôle pendant quelques temps et s’occuper de la crise du coronavirus. Heureusement pour lui, l’équipe du candidat qui a été élu le 15 mars dernier s’est proposée de donner un coup de main aux habitants !

Selon le maire, le confinement est bien respecté à Soucht. Les règles de sécurité également, autant au supermarché qu’à la boulangerie. Dans les commerces du village, on reste à bonne distance les uns des autres et on ne paie plus que par carte bancaire.

De son côté, Claude Feisthauer gère les affaires courantes avec sa secrétaire de mairie qui télétravaille. Il s’occupe des petits problèmes des habitants, comme celui d’une vieille dame qui est à la recherche d’une infirmière. Quand la crise sera passée, il pourra profiter d’une retraite bien méritée.

Le maire de Farébersviller, entre la gestion de la crise et la correction de sa thèse

A Farébersviller aussi, le maire est mobilisé pour faire face à la crise du coronavirus. Alors qu’il a été réélu le 15 mars dernier, Laurent Kleinhentz n’a pas eu le temps de savourer sa victoire. Avec le confinement mis en place le 17 mars dernier, lui et son équipe ont rapidement dû se mobiliser.

Un service a également été mis en place par la ville pour accueillir les enfants des personnels soignants.

L’un des problèmes à Farébersviller, c’est que plusieurs personnes ont eu du mal à respecter le confinement dans un premier temps.

La situation s’est heureusement améliorée pour le moment.

Laurent Kleinhentz peut même profiter du confinement pour corriger sa thèse, ce qu’il n’a pas trouvé le temps de faire avant la crise.

Margot Benabbas

| jeudi 26 mars 2020 à 13:50 - Mise à jour le 27 mars 2020 à 07:46


//


//


//


//

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.