Actualité


« J’ai besoin de 12 transferts tous les jours », le coup de gueule de la directrice générale du CHR de Metz-Thionville

« J’ai besoin de 12 transferts tous les jours », le coup de gueule de la directrice générale du CHR de Metz-Thionville

Photo : Shutter Stock

Ce lundi 30 mars, lors d’une conférence de presse, Marie-Odile Saillard, la directrice générale du CHR de Metz-Thionville a poussé un coup de gueule. « Il n’est plus possible d’ouvrir de nouveaux lits de réanimation, il faut absolument que les autorités nationales s’intéressent à nous, les besoins sont ici ». Par « ici », la directrice générale du CHR parle de la Lorraine Nord et de la Moselle-Est.

Actuellement 170 lits de réanimation sont destinés aux malades du covid-19 pour les territoires Lorraine Nord et Moselle-Est. « En une semaine nous avons ouvert 59 lits de réanimation supplémentaires, nous avons transféré 20 patients en dehors de la région mais malgré ça aujourd’hui nous avons, en termes de disponibilités, 10 lits de moins qu’il y a une semaine ».

Sauf qu’aujourd’hui les hôpitaux sont à saturation et qu’il est impensable d’ouvrir 12 lits par jour.

Dimanche 29 mars, douze nancéens malades ont été transférés vers la Nouvelle-Aquitaine, une décision que ne comprend pas la directrice générale du CHR.

Pour le moment aucun transfert n’est prévu vers d’autres régions de France. Les hélicoptères militaires continuent de faire 1 ou 2 transferts par jour vers l’Allemagne.

Le manque ne matériel n’est plus un problème majeur

En ce qui concerne les masques « on a sorti la tête de l’eau » se réjouit Marie-Odile Saillard, « on sent qu’il y a eu un effort de fait et les appels aux dons ont porté leurs fruits ».

Concernant les respirateurs le CHR de Metz-Thionville attend sa commande, « nous avions commandé dix respirateurs et j’espère bien qu’ils seront livrés demain. Si demain il fallait ouvrir des lits supplémentaires nous n’aurions pas de respirateurs ».

Actuellement une quarantaine de personnels hospitaliers sont hospitalisés dont certains dans un état grave. Un médecin du CHR qui était en réanimation est décédé ce lundi 30 mars.

Quelques nouvelles positives malgré tout

Lors du point presse de ce lundi après-midi, Marie-Odile Saillard a tout de même tenu à mettre l’accent aussi sur les bonnes nouvelles : l’accouchement d’une mère malade du coronavirus et le rétablissement d’un mineur qui était gravement malade.

Un essai clinique en cours

L’essai clinique Discovery a débuté le 22 mars et doit inclure 800 patients sur toute la France. Cet essai clinique est destiné à tester quatre traitements, dont la fameuse chloroquine, contre le Covid-19 par rapport aux soins standards. Le CHR de Metz fait partie de la deuxième vague d’hôpitaux à entrer dans l’essai clinique, l’étude va donc commencer demain.

 

 

Camille Bazin

| lundi 30 mars 2020 à 19:20 - Mise à jour le 31 mars 2020 à 11:04

Actualité

''On ne peut plus faire ça'' : la secrétaire d’État chargée des Affaires européennes évoque la fermeture des frontières

05/06/2020

Actualité

Joachim Güth, l'ex-propriétaire de la célèbre maison Güth de Hoste est décédé

05/06/2020

Actualité

La culture et les loisirs reprennent dans la région : les dates de réouverture

05/06/2020

Actualité

Comment être écolo au bureau, sans saouler tout le monde ?

05/06/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.