Actualité


Culture au point mort : entre craintes et réorganisation pour les saisons culturelles

Culture au point mort : entre craintes et réorganisation pour les saisons culturelles

Photo Julie Chaput : Salle de spectacle Gouvy, Freyming-Merlebach

Depuis deux mois, c’est le branle-bas de combat dans les salles de spectacles.

Quand on a vu [la première] allocution d'Edouard Philippe, c'était la panique

Le casse-tête de la reprogrammation

La panique parce qu’il a fallu tout réorganiser en urgence. Au fur et à mesure que la capacité maximale de rassemblement était réduite, les spectacles s’annulaient les uns après les autres. Jusqu’à ce que finalement, il ne soit plus possible d’en assurer un seul.

Pour Isabelle Lorek, directrice adjointe et programmatrice du Gouvy à Freyming-Merlebach, le but n’était pas d’annuler, mais de tout reporter. Et reprogrammer une vingtaine de dates, c’est un vrai casse-tête…

Concernant la rémunération des artistes, il faut savoir que généralement un acompte est payé en amont, le reste est versé une fois le spectacle terminé. Etant donné que tous les spectacles sont reportés ici, aucun problème ne s’est présenté.

Au-delà des artistes et des productions, il faut encore penser à tout un tas d’intermédiaires.

Et dans tout ça, la salle de spectacle du Gouvy à Freyming-Merlebach a fêté ses 3 ans en solitaire mercredi 28 avril… En 3 ans, la salle aura vu passer 132 spectacles, soit pas moins de 73 groupes, 27 troupes et 32 humoristes.

Entre attente et craintes...

Les saisons culturelles sont donc au point mort depuis deux mois maintenant. Et elles ne risquent pas de redémarrer de si tôt. C'est toute la culture qui est mise à mal. A Saint-Avold comme partout ailleurs, la salle de spectacle a fermé ses portes le 17 mars dernier. Avec le coronavirus, impossible de maintenir un concert, une pièce de théâtre ou encore un ballet.

Un coup dur pour Michel Durand, le directeur du centre culturel Pierre Messmer. D’autant plus que c’était la partie de la saison la plus forte, avec un grand nombre de spectacles et de grosses têtes d’affiche comme Jérémy Ferrari, Zazie ou encore Caroline Vigneaux. La fin de saison est compromise et on est dans l’attente.

Et Michel Durand a des craintes pour les spectacles dans un avenir proche.

Néanmoins, le directeur du centre culturel, se veut positif, et ose espérer que tout redeviendra le plus vite possible, à la normale.

Si la salle de spectacle ne rouvre pas ses portes, la médiathèque qu’il dirige, elle, devrait bien rouvrir la semaine prochaine. Il ne sera toutefois pas possible de rester bouquiner ou se documenter sur place. Il faudra prendre les documents à emporter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Julie Chaput

| mercredi 6 mai 2020 à 05:43 - Mise à jour à 06:25

Actualité

Restaurateurs et clients se plient aux nouvelles règles sanitaires

21/10/2020

Actualité

Carling : une entreprise arrive avec 30 emplois à la clé

20/10/2020

Actualité

On prend des nouvelles de... Vegetal Respekt à Sturzelbronn

20/10/2020

Actualité

Sarreguemines : des vacances apprenantes pour préparer le baccalauréat

20/10/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.