Actualité


Sarreguemines : du snack au restaurant étoilé, retour sur cette première journée de réouverture

Sarreguemines : du snack au restaurant étoilé, retour sur cette première journée de réouverture

Photo : Julie Chaput

Pour le plus grand bonheur des clients et des restaurateurs, les restaurants ont pu rouvrir leurs portes ce mardi. Retour sur cette première journée de réouverture dans deux établissements sarregueminois.

Retour au service à table chez First

Au Snack chez First à Sarreguemines, Thomas Piscopo et ses collaborateurs sont prêts et étaient impatients de rouvrir. "On avait pris les devants pendant le confinement avec des plats à emporter et de la livraison, mais la salle nous manquait, on est content de rouvrir". Il a toutefois fallu réagencer la salle pour respecter les distanciations sociales.

On a supprimé une table par-ci, une table par-là, on a supprimé au moins trois tables. On perd une quinzaine de places assises mais on est déjà content de rouvrir.

Une réorganisation qui a aussi un impact financier supplémentaire puisqu'il a fallu investir dans le gel hydroalcoolique, les masques, les gants, sans compter le temps de désinfection pour chaque table.

On s'adapte aussi chez les étoilés

Direction l’auberge St Walfrid à quelques kilomètres. Le restaurant étoilé a rouvert ses portes ce mardi également pour le plus grand bonheur du gérant et chef Stéphan Schneider.

Là aussi il a fallu restreindre le nombre de couverts. Une quinzaine en moins. Et installer du gel hydroalcoolique partout.

On a installé des distributeurs de gel à l'accueil mais aussi aux toilettes, devant la salle également, il y en a partout.

Mais le gros problème pour l’établissement c’est l’impossibilité de faire des banquets.

On avait pas mal de mariages et d'anniversaires de prévus mais on ne peut pas les maintenir [ndlr : en raison de l'interdiction de rassemblement de plus 10 personnes]. Ca représente une perte énorme pour l'établissement.

Midi pile, les premiers clients arrivent.

On fait l'ouverture. Ca nous manquait. Et puis il faut être solidaire avec les restaurateurs qui ont été privés pendant un certain temps de travailler.

Que vous ayez prévu de manger sur le pouce au snack ou de profiter d’un repas étoilé, mieux vaut désormais s’habituer à réserver sa table.

 

Julie Chaput

| mardi 2 juin 2020 à 14:01 - Mise à jour à 14:20

Actualité

Smart à Hambach : Jean Rottner demande à Daimler d'être responsable

08/07/2020

Actualité

''Notre région est la meilleure'' : Grâce à nos associations

08/07/2020

Actualité

Deux accidents à quelques minutes d'intervalle entre Woustviller et Hundling

08/07/2020

Actualité

90.7% de réussite au BAC en Lorraine : un record

08/07/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.