Actualité


Grostenquin : une toile antivirale qui élimine les Coronavirus

Grostenquin : une toile antivirale qui élimine les Coronavirus

Photo : Cédric KEMPF

À Grostenquin, on fabrique une toile antivirale qui élimine les Coronavirus

C’est dans les locaux de Becher Stp que le produit est fabriqué. Le spécialiste de la protection solaire et des bâches a décidé de se diversifier pendant cette crise sanitaire. Cédric a rencontré Thierry Streiff, le directeur technique.

Une toile virucide qui détruit les coronavirus ça existe. Cette toile est équipée d’un vernis à l’oxyde d’argent.

Si vous touchez cette toile et que vous êtes malade, au bout de 15 minutes, 95% du virus est tué. Au bout d'une heure, 99.5% du virus est tué.

Cette toile peut s’adapter à n’importe quel usage. Poignées de portes, nappes, ou encore housses de protection…

On a un bureau d'études qui va faire les dessins de coupe et de confection de ces toiles. Ensuite, on a un automate de coupe qui va les découper, puis ça part à l'atelier et là on a le personnel qui va faire les assemblages, le produit fini, qui sera prêt à être livré directement au client.

Que vous soyez un professionnel ou un particulier, chacun peut s’en procurer puisqu’au niveau du tarif on est à 30 euros le m2. Il s’agit d’un produit qui a été testé et qui a prouvé son efficacité pour une durée de 365 jours.

Aujourd'hui on a des certifications en laboratoire qui ne sont pas tout à fait terminées. L'objectif c'est de pouvoir garantir le produit virucide pendant 3 ans. Il ne nécessite pas d'entretiens spécifiques, il faut éviter de mettre des produits très agressifs dessus. Un nettoyage avec une éponge et une simple eau savonneuse suffira largement.

Cette toile est réalisée depuis la semaine dernière à Grostenquin. Elle est réalisée en partenariat avec le groupe Serge Ferrari en Isère.

Se diversifier pour se sauver

La société Becher STP existe depuis 1933 à Grostenquin. Elle est donc spécialisée dans les bâches et compte 19 salariés. Et comme toute entreprise, elle a pris de plein fouet l'arrêt net de la production le 17 mars dernier.

Se diversifier était une obligation pour survivre et ne pas s'enfoncer un peu plus dans cette crise sanitaire qui est également économique. Becher STP a perdu un mois de chiffre d'affaires

Les produits "lutte contre les coronavirus" permettent du coup de faire tourner l'entreprise.

Sur les premières semaines, une centaine de cadres ont été réalisées pour répondre à la demande. Becher STP propose aussi un distributeur de gel hydroalcoolique en partenariat avec l'atelier Hoffmann à Lemberg.

Mais qu'en est-il de leur activité principale ?

Mais pour le moment, les produits de lutte contre les coronavirus restent majoritaires dans les ventes.

Cédric Kempf

| jeudi 4 juin 2020 à 17:40 - Mise à jour le 5 juin 2020 à 17:31

Actualité

Rémelfing : les producteurs locaux vous attendent ce dimanche

27/11/2020

Actualité

La vente de feux d'artifices interdite dans le Bas-Rhin pour les fêtes

27/11/2020

Actualité

Moselle : le masque devient obligatoire aux abords des commerces

27/11/2020

Actualité

Les entrepreneurs de 2020 (épisode 5) : Jean-René Rohmer installe sa boutique de vélos à Grosbliederstroff

27/11/2020

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.