Actualité


''On ne peut plus faire ça'' : la secrétaire d’État chargée des Affaires européennes évoque la fermeture des frontières

''On ne peut plus faire ça'' : la secrétaire d’État chargée des Affaires européennes évoque la fermeture des frontières

Amélie de Montchalin, secrétaire d’État chargée des Affaires européennes, en deuxième position, en partant de la droite / En visite à Petite-Rosselle

Amélie de Montchalin, secrétaire d’État chargée des Affaires européennes, était en visite à Petite-Rosselle et Grosbliederstroff ce vendredi matin

La membre du gouvernement est venu évoquer la réouverture des frontières et échanger avec des chefs d’entreprise. Cédric a participé à sa visite.

Première étape pour Amélie de Montchalin, la frontière entre Petite et Grande-Rosselle pour faire le point sur les contrôles de police.

Dans la foulée, la secrétaire d’Etat s’est rendue à la boulangerie Huck pour échanger avec la gérante de 81 ans.

La boulangère de Petite-Rosselle a besoin des clients allemands, on ne peut plus faire ça, jamais, dans le futur. Bien sûr qu'on a des aides économiques, bien sûr qu'on a un fonds de solidarité, bien sûr qu'on a du chômage partiel mais si vos clients, qui pourraient vous acheter du pain ne peuvent pas venir parce que vous avez une décision qui, on le voit bien, doit être levée, réfléchissons dans le futur pour que ces bassins de vie, qui sont ces espaces transfrontaliers, qu'on puisse les regarder différemment.

Enfin direction Grosbliederstroff pour découvrir le pont de l’amitié puis parler économie avec le dirigeant de la société ZF.

Amélie de Montchalin a conclu sa visite en affirmant qu’il faudra faire différemment avec la fermeture des frontières si une situation similaire devait à nouveau arriver.

Nous devons travailler à ce que dans le futur, si besoin, on fasse différemment, que ce ne soit pas aussi brutale, qu'on puisse s'organiser, qu'on puisse mettre des règles pour que l'on fasse les choses différemments. Je crois que c'est un objectif que tout le monde a bien compris, aussi bien du côté français que du côté allemand. 

A partir du 15 juin, sauf surprise, les frontières seront à nouveau ouvertes sans aucune restriction.

La prochaine étape c'est le 15 juin. C'est le jour où nous espérons pouvoir lever tous les contrôles, pour qu'on puisse faire ces courses de part et d'autres. On est au coeur ici d'un bassin de vie où cette frontière, cette ligne, elle a longtemps, certes, était existante, mais peu perçue dans la vie quotidienne. On voit bien que c'est ici que se joue l'Europe.

Cédric Kempf

| vendredi 5 juin 2020 à 15:12 - Mise à jour à 16:57

Actualité

Sarreguemines : François Bloch en finale de la coupe de France du burger

21/09/2020

Actualité

On prend des nouvelles… de Julien Froehlich

21/09/2020

Actualité

Les gilets jaunes de Saint-Avold sortent un livre

20/09/2020

Actualité

La ville de Bitche a participé hier au World Clean Up day

20/09/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.