Actualité


Smart à Hambach : Jean Rottner demande à Daimler d'être responsable

Smart à Hambach : Jean Rottner demande à Daimler d'être responsable

Photo : Cédric KEMPF

Le président de la Région Grand-Est pousse un coup de gueule contre Daimler qui dirige l’usine Smart à Hambach.

Jean Rottner était en visite sur le site ce mercredi après-midi pour rencontrer la direction et les organisations syndicales.

L’élu est venu apporter son soutien aux salariés et expliquer son incompréhension face à cette décision du constructeur allemand.

Après plus de 2 heures dans l’usine, il a exprimé sa colère à notre micro.

Je ne connais rien à ce dossier. Je suis président de la région, en responsabilité de la stratégie économique de ce territoire et je ne suis informé de rien. C'est juste anormal. Je ne me laisserai pas faire, j'irai au combat. Je crois que la moindre des choses c'est qu'on soit aussi responsable, clair et transparent sur une stratégie industrielle, autant de la part de Daimler que d'Ineos. J'ai alerté le président de la République et le Ministre de l'Economie. Je souhaite rencontrer le patron de Daimler avec les autres élus du territoire.

1600 emplois sont en jeu sur le site smartville. Des familles et des sous-traitants ont désormais un avenir incertain. Jean Rottner est donc inquiet face à cette situation.

Je peux comprendre qu'il y est des réorientations industrielles mais elles doivent se faire dans une stratégie expliquée à ceux et celles qui vivent sur le territoire. Il y a tout un territoire qui a réussi à se reconvertir, il y a un territoire aussi qui attire aujourd'hui puisque nous avons plus que des intentions d'installations et d'investissements étrangers ici en Moselle et à Hambach. Quand il y a un industriel qui part, ça rafraîchit les autres, ça les refroidit. Donc là aussi, le rôle des élus locaux est primordiale pour expliquer la stratégie d'un territoire, pour bien la faire comprendre.

Les élus locaux, du maire de Hambach au président de région, veulent faire partie intégrante des décisions pour maintenir en vie un site de production qui fait vivre des milliers de personnes.

Cédric Kempf

| mercredi 8 juillet 2020 à 17:21 - Mise à jour à 18:14

Actualité

Visiter le bassin Houiller et la Sarre... en gyropode !

03/08/2020

Actualité

Notre région est la meilleure : grâce à ses moulins !

03/08/2020

Actualité

Une cueillette pour de (trop) nombreuses mirabelles

03/08/2020

Actualité

Le Calypso à Sarrebruck en passe d’être sauvé

02/08/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.