Actualité


LyvEat et Uber Eats s'implantent en Moselle-Est

LyvEat et Uber Eats s'implantent en Moselle-Est

Photo : Capture d'écran LyvEat

Les habitants de Moselle-Est peuvent dès maintenant se faire livrer des plats via une application. La start-up LyvEat, s’est implantée il y a quelques semaines à Sarreguemines, Farébersviller, Forbach et Saint-Avold. Elle est spécialisée dans la livraison de plats pour les villes intermédiaires. Via l’application, les habitants peuvent se faire livrer dans un rayon de 30 km autour des restaurants. Pour l’instant, selon Enzo Chagny, président de la jeune société, une quinzaine de restaurateurs jouent le jeu. LyvEat ne gagne de l’argent que si le restaurateur en gagne également.

Il n'y a pas de frais de mise en place. Donc, nous, à partir du moment où on n'a pas fait 1 commande avec le restaurateur on ne lui prend pas 1€. Aujourd'hui, il n'y a pas de risque pour le restaurateur. Nous, on se rémunère sur le chiffre qu'on arrive à faire avec le restaurant, qu'on arrive à lui apporter via nos plateformes. Mais si demain on ne fait pas 1€ de chiffre ensemble, ça ne lui coûtera pas 1€.  

Une vingtaine de livreurs ont déjà été embauchés en Moselle-Est, que ce soit en tant que salarié ou en tant qu’indépendants. Selon Enzo Chagny, ils sont mieux rémunérés que ceux des autres entreprises de ce type-là.

On ne prend pas d'argent sur la partie livraison. C'est à dire que les frais de livraison qui sont pris au client sont reversés à 100% au livreur. On a vraiment souhaité quand on a créé cette entreprise, avoir une rémunération au plus juste pour les livreurs. Et c'est aussi dans notre intérêt puisque quand vous êtes dans une grande ville comme Strasbourg ou Paris, vous perdez un livreur il y en a 50 qui vont arriver derrière, il y a un turn-over énorme. Nous, sur les villes intermédiaires, il faut qu'on fidélise nos livreurs, puisqu'aujourd'hui si on rémunère mal nos livreurs, on n'arrive pas à les garder et ce ne sera pas si facile que ça d'en trouver. Niveau rémunération, on est sur du 1€/km plus 2€ minimum. Et quand les commandes sont là les livreurs arrivent à bien gagner leur vie. 

L'entreprise recherche constamment des livreurs. 

Les 15 premiers jours ont été plutôt positifs pour les restaurateurs, surtout à Saint-Avold et Farébersviller. Pour en profiter, il faut télécharger l’application « LyvEat ».

Uber Eats débarque aussi en Moselle-Est 

La semaine dernière, le géant Uber Eats s’est installé à Sarreguemines et Forbach. A Forbach, il y a 8 restaurants partenaires : la Boulangerie Ange, El Mexicano, Fratello, Goût B, Home Burgers, Le Braise 57, KFC et Sakura. A Sarreguemines, 4 restaurants jouent le jeu : Subway, El Mexicano, Hot Pizza Chicken et Snack chez First.

La différence entre LyvEat et UberEats c'est que le premier ne couvre pas seulement les villes mais aussi les villages à 30 km aux alentours. 

Pour l'instant, le nombre de restaurateurs partenaires est faible pour les 2 entreprises mais le catalogue proposé devrait augmenter au cours des prochains mois. 

Margot Benabbas

| mercredi 15 juillet 2020 à 05:37 - Mise à jour à 08:06

Actualité

Visiter le bassin Houiller et la Sarre... en gyropode !

03/08/2020

Actualité

Notre région est la meilleure : grâce à ses moulins !

03/08/2020

Actualité

Une cueillette pour de (trop) nombreuses mirabelles

03/08/2020

Actualité

Le Calypso à Sarrebruck en passe d’être sauvé

02/08/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.