Actualité


Moselle : des pompiers agressés à Metz et Behren, les coupables jugés

Moselle : des pompiers agressés à Metz et Behren, les coupables jugés

Au cours des deux derniers mois, des équipages de sapeurs-pompiers de la Moselle engagés dans des interventions de secours à personnes ont été violemment agressés.

Une agression à la gare de Metz

Le 27 juin 2020, trois agents de l’Unité Opérationnelle de Metz qui intervenaient en gare de Metz pour une personne blessée, alors qu’ils abordaient la victime, ont fait l’objet de nombreuses insultes et de menaces de mort avant que deux d’entre eux se fassent physiquement prendre à partie nécessitant l’intervention de la police.

Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de la Moselle a aussitôt porté plainte. Une audience s’est tenue en comparution immédiate le 17 juillet 2020 au Tribunal Judiciaire de Metz. L’agresseur a été condamné à 18 mois d’emprisonnement dont 12 mois assortis d’un sursis probatoire sur deux ans et devra indemniser les sapeurs-pompiers qu’il a agressés.

Une agression à Behren-lès-Forbach

Le 4 juillet 2020, un sapeur-pompier de l’Unité Opérationnelle de Forbach s’est vu frapper au visage alors que son équipe intervenait sur la commune de Behren-lès-Forbach. Les secouristes ont maîtrisé leur agresseur dans l’attente de l’intervention des forces de l’ordre.

Le SDIS de la Moselle a immédiatement déposé plainte. Une audience s’est tenue en comparution immédiate devant le Tribunal Judiciaire de Sarreguemines le 6 juillet 2020.
L’agresseur a été condamné à 8 mois de prison dont 2 mois ferme. Il devra en outre verser des dommages et intérêts aux sapeurs-pompiers.

Une volonté de condamner ces actes

À chaque atteinte de ses personnels alors qu’ils portent secours, le SDIS de la Moselle réaffirme sa fermeté à l’encontre des agresseurs par l’engagement de procédures judiciaires. L’établissement condamne tout acte de violence contre les sapeurs-pompiers et dénonce ces agissements inacceptables. Il insiste sur le fait que ces derniers doivent cesser afin que les sapeurs-pompiers puissent porter secours à la population en parfaite sécurité.

Didier MARTIN, préfet de la Moselle, tient à dénoncer avec vigueur ces agressions et actes d’incivilités qui s’ajoutent à une liste trop longue enregistrée depuis plusieurs mois et qui vise les hommes et les femmes chargés d’une mission de secours qu’ils soient sapeur-pompiers, personnel médical et SAMU, policiers ou gendarmes.

Cédric Kempf

| mercredi 22 juillet 2020 à 14:41 - Mise à jour à 14:46

Actualité

Restaurateurs et clients se plient aux nouvelles règles sanitaires

21/10/2020

Actualité

Carling : une entreprise arrive avec 30 emplois à la clé

20/10/2020

Actualité

On prend des nouvelles de... Vegetal Respekt à Sturzelbronn

20/10/2020

Actualité

Sarreguemines : des vacances apprenantes pour préparer le baccalauréat

20/10/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.