Actualité


Véronique Bieber : Depuis 20 ans, le chef est une femme

Véronique Bieber : Depuis 20 ans, le chef est une femme

Tous les jours, nous vous faisons découvrir le portrait d’un habitant de Moselle-Est ou d’Alsace Bossue. À la découverte de ces personnes, connues ou non, qui font la beauté de notre région.
Aujourd’hui, nous sommes allés rencontrer Véronique Bieber, présidente directrice-générale de la société Bieber PVC à Diemeringen.

 

Depuis 1999, Véronique Bieber est à la tête de cette entreprise spécialisée dans les menuiseries en PVC et aluminium. Une entreprise créée en 1986, par Horst Bieber, son père. Mais pour elle, reprendre le flambeau n'était pas le premier choix.

Au début, je voulais faire prof d'Allemand. C'est en discutant avec ma prof d'Allemand, quand elle m'a expliqué un peu comment ça se passait que je me suis dit que ce n'était absolument pas un métier pour moi. Que j'avais besoin plus d'un métier ou j'étais en relation avec des gens. Et comme j'avais déjà travaillé pour des jobs d'été à l'époque avec mon père dans la menuiserie bois, je me suis naturellement orientée dans ce métier-là.

Véronique Bieber passe alors un BTS d’action commerciale et quelques temps après rejoint l’entreprise familiale.

L’univers y est alors très masculin...

Quand une femme débarquait sur une réunion de chantiers, ce n'était pas très bien vu si vous voulez. Mais aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Et on rencontre beaucoup plus de femmes maintenant dans nos métiers.

...et Véronique Bieber doit faire ses preuves.

Il y avait toujours des questions pièges, que l'on posait à moi, mais pas forcément à un homme. Des questions hyper techniques, justement pour voir effectivement si j'avais les capacités de... Grâce à ça j'ai pu aussi me faire ma place dans ce milieu-là.

Malgré tout, elle se fraie un chemin. Production, services administratifs, petit à petit elle gravit les échelons. Jusqu'à atteindre la tête de la société il y a 21 ans. Et désormais, c'est une autre figure familiale, Clara, qui veut s'inspirer de son parcours.

Depuis deux ans, ma fille nous a rejoint. Et pour l'instant elle voudrait reprendre la société, ce qui est bien. Ce serait la troisième génération qui continuerait à faire développer la société.

Mais là encore, Véronique Bieber se veut prévenante.

On sera là pour la soutenir, parce que pour une femme, c'est quand même compliqué, encore aujourd'hui. Vous avez la vie de famille aussi à côté. Donc, à un moment donné, vous faites un choix. Si vous vous donnez à 100 % dans votre boulot, vous avez à côté quelque chose que vous perdiez . Mais je n'ai aucun regret.

Et en dehors de son travail, la cheffe d'entreprise de 55 ans a une passion bien différente …

J'adore chanter. Je fais partie d'une chorale. Et j'avoue qu'effectivement, quand on fait une répétition en semaine, ça me fait du bien. Cela me permet de m'évader, de voir autre chose, de rencontrer d'autres personnes et d'oublier un petit peu tout le stress du boulot.

 

Laurie

| vendredi 24 juillet 2020 à 06:00 - Mise à jour à 09:12

Actualité

Philippsbourg a un triple champion du monde

22/09/2020

Actualité

Dabo : La maison forestière du Spitzberg, un havre de paix au milieu de la forêt

22/09/2020

Actualité

Sarreguemines : François Bloch en finale de la coupe de France du burger

21/09/2020

Actualité

On prend des nouvelles… de Julien Froehlich

21/09/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.