Actualité


''On ne rattrapera pas les mois perdus'', un bilan en demi-teinte pour les campings

''On ne rattrapera pas les mois perdus'', un bilan en demi-teinte pour les campings

Cette année, coronavirus et confinement oblige, la saison touristique a débuté tard et ce n’est pas sans conséquence pour les campings de notre région. A quelques semaines de la fin de la saison, nous nous sommes rendus au camping Hanau Plage à Philippsbourg et au camping municipal Le Lac Vert à Mittersheim pour prendre la tendance.

Moins d’étrangers mais des touristes de proximité

Avec la chaleur de ces derniers jours, il y a du monde au bord de l’étang de Mittersheim. Des vacanciers de passage pour la journée comme André et sa famille qui ont une maison de vacances à Fénétrange.

On est surtout venu faire respirer les petits. Les gamins veulent barbotter dans la flotte.

Mais aussi les résidents du camping comme Mireille qui est propriétaire d’un mobile-home depuis 3 ans au camping. D’habitude elle vient dès les weekends du mois de mai, cette année elle a dû patienter un peu. 

Cette année c’est un peu compliqué mais on a quand même réussi à vivre à peu près normalement tout en respectant les distances.

Pour le directeur du camping Sébastien Micault, la perte de ce début de saison irrattrapable. Heureusement depuis le début de l’été, le monde est au rendez-vous, avec un tourisme un peu différent.

D’habitude, les effectifs sont doublés voir triplés en haute saison. Cette année, ça n’a pas été le cas et Sébastien Micault a dû apporter quelques modifications à l’organisation du camping.

L’impact financier est d’autant plus important pour le camping qui a investi dans de gros travaux cette année au niveau de la place centrale. A cause de la crise sanitaire les travaux n’ont pas pu être terminés à temps pour cet été. Début octobre les aires de jeux, les chalets de restauration et le kiosque pour les animations devraient être installés.

Le camping a également mis un point d’honneur au respect des gestes barrières afin de ne pas devenir un foyer de contamination. De carrés ont été tracés sur la plage et les chalets sont entièrement désinfectés entre chaque occupant. La crainte de Sébastien Micault reste la propagation des cyanobactéries. Pour l’heure, la baignade est toujours autorisée dans l’étang. (NDLR : Depuis la mise en ligne de cet article, la situation a changé. La baignade est interdite depuis ce mercredi 12 août en raison de la présence de cyanobactéries).

« Le début de saison nous manquera »

Dans le Pays de Bitche, à l’étang de Hanau, la gérante du camping Sandrine Schweitzer fait le même constat qu’à Mittersheim.

Et maintenant que la saison a bien redémarré, la gérante est obligée de refuser du monde.

Pour respecter les mesures barrières, le camping n’ouvre que 300 emplacements contre 385 en temps normal.  Pour la baignade aussi les entrées sont limitées, 300 tickets par jour seulement sont vendus au lieu des 1200 tickets habituels alors forcément cette fin de saison ne suffira pas à combler les pertes.

Que ce soit à Mittersheim ou à Philippsbourg, le bilan est le même : un début de saison perdu mais une fin de saison qui sauve les meubles.

Camille Bazin

| mardi 11 août 2020 à 18:33 - Mise à jour le 12 août 2020 à 14:05

Actualité

Drulingen : un salon qui va vous faire bouger

19/09/2020

Actualité

La citadelle de Bitche annule ses soirées Halloween

18/09/2020

Actualité

Saint-Avold : Un incendie se propage à plusieurs appartements

18/09/2020

Actualité

''Un jeune, une solution'' : l’objectif de la mission locale du Bassin Houiller

17/09/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.