Actualité


La SPA de Sarreguemines débordée par les chatons

La SPA de Sarreguemines débordée par les chatons

Le confinement a entraîné une forte hausse d'abandons et de naissances de chatons dans tout le pays. Des chatons qui se retrouvent bien souvent à la SPA. Celle de Sarreguemines n'a pas échappé à ce phénomène.

 

Les miaulements ne font que se multiplier à la SPA de Sarreguemines. Depuis le déconfinement, le refuge croule sous les chatons, comme nous l’affirme la chef d’équipe Mélanie Pachura.

On est débordés, mais débordés de chatons. En ce moment c'est vraiment de plus en plus. Tous les jours on nous appelle, tous les jours on nous en amène.

Vendredi dernier, le refuge comptait 30 chatons sur un total de 60 chats recueillis.

...Ce qui est plus que l'an dernier sachant que notre capacité normalement est de 40 chats. Donc on est obligés de pousser les murs carrément pour réussir à absorber tous ces chats que l'on nous ramène tous les jours. On est obligés par contre de mettre en attente certaines demandes qu'on a par exemple pour des abandons de chats parce qu'on n'a plus d'endroit disponible pour les réceptionner.

 

Une stérilisation impossible pendant le confinement

Si la période estivale est habituellement chargée pour la SPA, cette année est exceptionnelle. En cause notamment, la crise sanitaire et le confinement.

Les vétérinaires avaient pour ordre de ne pas faire de stérilisation. Du coup toutes les personnes qui avaient prévu de stériliser leur chat n'ont pas stérilisé leur chat. Beaucoup n'ont pas la volonté de le faire, ça de toute façon c'est un combat pour nous au quotidien de convaincre les gens de stériliser leurs animaux.

Et après il y a les campagnes de stérilisation de chats libres aussi. Vous avez beaucoup de chats errants sur toutes les communes. Certaines mairies s'impliquent énormément là-dedans, font des campagnes de stérilisation pour essayer d'enrayer le problème car ça crée énormément de nuisances, de misère animale etc. Donc ça aussi on le ressent car une partie des chatons que l'on récupère sont des chatons issus de chattes sauvages.

Au-delà du nombre, Mélanie Pachura constate également l’arrivée d’animaux en mauvaise santé.

Il y a beaucoup de chatons qui arrivent et qui sont affaiblis, mal-nutris, qui sont malades, qui sont infestés de parasites. De puces, de tiques, de vers intestinaux aussi. Donc nous, on les traite dès leur arrivée. La semaine dernière on nous a ramené des chatons qui devaient avoir un jour ou deux. Ils avaient encore le cordon ombilical.

 

Le refuge en manque de nourriture

Une situation qui peut vite coûter cher.

C'est vrai que lorsque l'on récupère des chatons vraiment très faibles, c'est quasiment systématiquement une hospitalisation. Pendant une semaine ou deux ils vont être sous perfusion, on va essayer de les requinquer chez le vétérinaire. Heureusement on n'a pas énormément de cas comme ceux-là. Mais tout de suite ça chiffre très vite car une hospitalisation mobilise du personnel, des soins, des médicaments. Cela coûte cher.


Aujourd’hui, la SPA de Sarreguemines cherche plus que jamais à trouver une nouvelle famille à ces chatons. L’association a également besoin de moyens et de pâté pour les nourrir.

Il est possible d’en faire don en en apportant directement au refuge de la ville, 100 chemin de la Bruchwies.

 

 

 

Laurie

| mercredi 19 août 2020 à 06:00

Actualité

9 tests positifs sur 4500 frontaliers en 3 jours à la Brême d'Or

05/03/2021

Actualité

Un week-end charnière pour les Restos du coeur

05/03/2021

Actualité

Hambach : Altrans s’organise pour satisfaire ses clients sarrois

05/03/2021

Actualité

Faulquemont : Un concours photo pour mettre en avant la beauté du Grand Est

05/03/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.