Actualité


On prend des nouvelles de... l'école Ecreadys à Sarreguemines

On prend des nouvelles de... l'école Ecreadys à Sarreguemines

On prend des nouvelles de… l’école Ecreadys à Sarreguemines. Il y a tout juste une semaine, c’était la rentrée. Une rentrée qui s’est bien passée pour les 10 élèves de l’école Ecreadys, une école alternative qui accueille des élèves du CP au CM2 atteints de troubles de l’apprentissage.

Son N°1 - On prend des nouvelles de... l'école Ecreadys à Sarreguemines

Il y a 3 ans, en août 2017, Thomas Buttaci, neuropsychologue a créé l’association Ecreadys avec d’autres professionnels des troubles de l’apprentissage. Un an plus tard, l’école Ecreadys accueillait ses premiers élèves. Pour eux les cours sont différents de ceux d’une école traditionnelle, sans devoirs le soir, et avec une pédagogie adaptée.

Un élève dyslexique va avoir besoin d'un texte plus grand, plus aéré, on peut proposer des syllabes de couleur différente, des lignes de couleur différente... C'est assez dynamique comme classe, donc les élèves qui sont hyperactifs ont l'occasion de bouger dans la classe durant les apprentissages.    

 

Nadine est encadrante pédagogique au sein de l’école Ecreadys. Parmi ses élèves, il y a Thibaut et Rémy qui ont fait leur 2ème rentrée ici.

Thibaut : C'est plutôt bien, parce que dans mon ancienne école on s'occupait pas de moi. Je préfère être ici. 

Rémy : C'est mieux qu'avant. Parce que la maîtresse elle avait trouvé mon problème, mais elle pouvait pas s'occuper que de moi parce qu'elle avait 30 élèves. 

Dans les années à venir, Thomas Buttaci souhaiterait également ouvrir des classes de collège.

Plus on aura de filières et plus on pourra prendre en charge les élèves correctement et travailler vraiment sur le long terme. 

Aujourd’hui, la scolarité à l’école Ecreadys coûte plusieurs milliers d’euros aux parents.

L’association espère d’ici quelques années pouvoir passer sous contrat de l’éducation nationale pour pouvoir diminuer ce chiffre à quelques centaines d’euros et ainsi permettre à plus d’enfants d’en bénéficier.

Il faut s’avoir qu’une année d’école coûte 90.000€ à Ecreadys. Après une période particulièrement difficile liée au COVID-19 (où les revenus ont été divisés par 3 au cours de l'été), l’association est constamment à la recherche de dons.

Margot Benabbas

| mardi 8 septembre 2020 à 05:36 - Mise à jour à 08:15

Santé

Moselle : 30% des femmes âgées entre 15 et 65 ans ne consultent pas de gynécologue

22/09/2021

Buzz - People

Sarralbe : Louise Keyser, 19 ans, rêve de devenir Miss Lorraine

22/09/2021

Initiative

Spicheren : ils vont chausser leurs baskets pour aider la recherche contre les cancers pédiatriques

22/09/2021

Santé

51% des 12-17 ans ont un schéma vaccinal complet en Moselle

21/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.