Actualité


Philippsbourg a un triple champion du monde

Philippsbourg a un triple champion du monde

Jean Cyr a pratiquement 300 coupes chez lui et 3 titres mondiaux à son actif. Non cet homme n’est pas sportif mais propriétaire éleveur de chiens au Domaine de la colline.

Tout a commencé en 1983 lorsqu’il a rencontré sa femme qui baignait déjà là-dedans. Elle avait un cheptel de 5-6 chiens à ce moment-là. Et depuis le couple a connu une ascension fulgurante.

De 5-6 chiens on est passé à 9 races maintenant. On avait une très grande race avant, le Landseer, où on a fait 3 fois champion du monde, on était les premiers français avec cette race. Ca nous a pas fait connaitre mondialement mais au moins sur le continent européen. C'est comme ça qu'on a pu vendre des chiens à des grandes personnalités. Toutes nos races, on a toujours essayé de faire différent des autres, soit on a tout petit, soit on a tout gros, soit on a dans une autre couleur...

Du berger australien, au chihuahua en passant par le labrador, Jean Cyr est un fin connaisseur. Il a même vendu un chien à la famille princière de Monaco.

Jean a 28 ares de terrain et des box pour le bien des chiens. Il veut faire régner une ambiance familiale et calme.

Cette activité, qui a subi un frein ces dernières années à cause du trafic venant de l’Est, a connu un tournant cette année. Les réservations ont explosé.

Il y a eu un confinement entre pays donc qu'est ce qui est arrivé ? Plus de chiens qui sont venus des pays de l'Est. A ce moment-là, nous éleveurs français, on a pu vendre nos chiens. Là maintenant, l'Etat doit se rendre compte du mal qui est fait par ces chiens qui viennent des pays de l'Est. En France, les gens ont peur de se lancer dans l'élevage. Pourquoi ? Parce que c'est trop serré, trop juste. Moi je fais partie des vieux ça va encore, mais les jeunes c'est très très compliqué avec cette concurrence. Vous avez un chien que vous pouvez vendre 700, 800, 900 euros, hop, il y en a un qui débarque des pays de l'Est, il vous les vend à 150, 200 euros sur le Bon Coin.

Avec Jean aucune inquiétude, il vend ses chiens 2 mois après la naissance et lorsqu’il les vend il peut vous présenter soit le père, la mère, les oncles et tantes, voire les grands-parents de celui ou celle que vous achetez.

Cédric Kempf

| mardi 22 septembre 2020 à 05:06

Actualité

Restaurateurs et clients se plient aux nouvelles règles sanitaires

21/10/2020

Actualité

Carling : une entreprise arrive avec 30 emplois à la clé

20/10/2020

Actualité

On prend des nouvelles de... Vegetal Respekt à Sturzelbronn

20/10/2020

Actualité

Sarreguemines : des vacances apprenantes pour préparer le baccalauréat

20/10/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.