Actualité


Les gilets jaunes de Saint-Avold sortent un livre

Les gilets jaunes de Saint-Avold sortent un livre

Ils auront marqué l’histoire avec un mouvement social d’ampleur. Ceux de la ville naborienne ont décidé de raconter leurs 600 premiers jours dans un livre.

Juan Estevez fait partie des figures emblématiques du rond-point de la Heckenwald.

Il y aura des photos et des témoignages de chacun. Pour avoir lu plusieurs brouillons qui sont sortis et les corrections qui ont été faites, l'histoire, il y a un lien qui se créait comme ça entre le premier qui raconte son arrivée au rond-point et ainsi de suite. Et c'est comme ça jusqu'à la fin. Je ne sais pas combien il y a d'histoires, il y a des histoires anonymes, des gens qui n'ont pas voulu se nommer mais mis bout à bout ça donne l'histoire de 600 jours de lutte au rond-point de Saint-Avold.

160 pages d’un combat du quotidien. Les samedis auront été marqués par des manifestations et des confrontations entre gilets jaunes et forces de l’ordre.

Je dirais qu'on n'a pas gagné de bataille mais on va laisser une trace dans l'histoire. La preuve, dans chaque commentaire positif des médias, chaque fois qu'il se passe quelque chose, on parle des gilets jaunes. C'est qu'il y avait vraiment raison d'être là et il y aura d'autres raisons d'être là parce que la crise de santé qui est là et la crise économique qui vient va laisser une grande crise sociale.

On a demandé à Juan justement quel était son souvenir le plus marquant pendant ces 600 premiers jours.

Le 1er décembre quand on manifestait à Saint-Avold calmement et que la police est venue d'un coup, nous disant qu'il fallait dégager le rond-point alors qu'on était au rond-point pacifiquement depuis le 17 novembre. Alors c'est vrai qu'on bloquait un peu la circulation, on discutait avec les gens dans les voitures pour les convaincre de la situation. Puis les flics sont venus un jour et des barricades ont été montés au milieu de la chaussée avec un face-à-face policiers/gilets jaunes qui n'avait pas lieu d'être. Je n'ai pas compris pourquoi les policiers sont venus ce jour-là.

« Le Rond-Point de Saint-Avold, nous, gilets jaunes, nos 600 premiers jours » sortira le 29 octobre au prix de 12 euros.

Cédric Kempf

| dimanche 20 septembre 2020 à 11:18 - Mise à jour à 21:15

Actualité

Restaurateurs et clients se plient aux nouvelles règles sanitaires

21/10/2020

Actualité

Carling : une entreprise arrive avec 30 emplois à la clé

20/10/2020

Actualité

On prend des nouvelles de... Vegetal Respekt à Sturzelbronn

20/10/2020

Actualité

Sarreguemines : des vacances apprenantes pour préparer le baccalauréat

20/10/2020

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.