Actualité


Sarrebourg :
350 000 euros pour booster l'activité du Comptoir Général de Ressort

Sarrebourg :
350 000 euros pour booster l'activité du Comptoir Général de Ressort

À Sarrebourg, le Comptoir Général de Ressort peut compter sur le plan France Relance de l’État.

La bonne nouvelle est officiellement arrivée début septembre. La société a été retenue par l’État pour toucher une subvention afin de booster son activité suite à la crise du Covid-19. L’entreprise dirigée par Philippe Robin va percevoir 350 000 euros sur les 447 000 nécessaires au projet souhaité.

Le projet va nous permettre de moderniser une ligne de production qui rentre dans la fabrication des ressorts d'enrouleurs de ceintures de sécurité. Cette modernisation va nous permettre d'augmenter notre compétitivité, de doubler notre capacité avec ce même équipement et donc de pouvoir aller chercher d'autres parts de marchés, puisque notre objectif est, dans les 3 à 5 ans qui viennent, de multiplier par 2 notre part de marché sur le produit de la ceinture de sécurité.

Le CGR réalise à 50% des ressorts pour les ceintures de sécurité, 20% pour les toits ouvrants et le reste pour les portières et démarreurs.

En un an, le Comptoir Général de Ressort produit 12 millions de ressorts, principalement livré au Mexique. 94% du chiffre d’affaires se fait à l’export.

La société souhaitait mettre en place ce projet depuis presque 10 ans mais les marchés et les finances ne le permettaient pas. Grâce à ce coup de pouce de l’Etat, l’entreprise va commencer cette modernisation en janvier pour être opérationnelle au plus tard en novembre 2021.

Ce projet va aussi offrir de meilleures conditions de travail à la trentaine de salariés.

Le fait de moderniser la machine, cela va nous permettre de supprimer tous les ports de charge, donc la machine va se charger elle-même de monter et descendre les charges lourdes de matières. Cela va permettre d'améliorer les conditions de travail, d'avoir une machine plus ergonomique et d'avoir du personnel aussi bien masculin que féminin pour conduire la machine. Aujourd'hui, une personne, sur un poste, va manipuler un peu plus de 1.5 tonnes de matières.

Même si l’objectif est d’augmenter la production et les marchés, de nouvelles embauches ne sont pas prévues à court terme.

Alors, au tout début non, puisque tant qu'on n'aura pas de nouveaux marchés, on restera à nombre de personnes constantes c'est-à-dire que la modernisation de cette ligne-là ne va pas se traduire par des suppressions de postes. Par contre, dès qu'on pourra accéder à de nouveaux marchés, alors oui ça va permettre de renforcer les équipes et sécuriser les emplois sur le site de Sarrebourg.

L’entreprise a un chiffre d’affaires, en 2019, qui atteignait plus de 7 millions d’euros. Cette année, la crise du coronavirus, ne le permettra pas.

Oui, puisqu'à partir du mois d'avril et ce, jusqu'au mois de juillet, on a perdu jusqu'à 60% de notre chiffre d'affaires. Il n'y a que depuis le mois d'août où on commence à revoir une augmentation du chiffre d'affaires, donc on voit que le marché de l'automobile est en train de se redynamiser et on espère, dans les 4 à 6 mois, retrouver peut-être pas l'activité de l'année dernière, mais au moins 90% du CA par rapport à l'année dernière.

Cette société, implantée à Sarrebourg, existe depuis 1864. Elle a été reprise par le CGR en 1983. Avant ça, elle réalisait des ressorts de montre.

Cédric Kempf

| mardi 6 octobre 2020 à 05:04

Actualité

Rémelfing : les producteurs locaux vous attendent ce dimanche

27/11/2020

Actualité

La vente de feux d'artifices interdite dans le Bas-Rhin pour les fêtes

27/11/2020

Actualité

Moselle : le masque devient obligatoire aux abords des commerces

27/11/2020

Actualité

Les entrepreneurs de 2020 (épisode 5) : Jean-René Rohmer installe sa boutique de vélos à Grosbliederstroff

27/11/2020

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.