Sport


Saint-Avold : Brian Ochoiski face au numéro 1 mondial de snooker

Saint-Avold : Brian Ochoiski face au numéro 1 mondial de snooker

Brian Ochoiski, le numéro 1 français de snooker va affronter un adversaire de taille dans quelques jours, le numéro 1 mondial Ronnie O'Sullivan. Depuis un an, le jeune homme de 21 ans originaire de Saint-Avold a fait de cette discipline de billard son métier.

Si vous ne connaissez pas cette discipline, il nous explique : 

Ce qu'on voit souvent dans les bars, dans les bowling... c'est le billard américain avec les billes de couleur. Moi c'est un petit peu plus grand et il y a un aspect un peu plus sportif parce qu'il y a plus de stratégie et de concentration.  

Pour en arriver au niveau où il en est aujourd’hui Brian a dû faire beaucoup de sacrifices et beaucoup de sport, parce que oui, le billard c’est physique.

Quand on dit qu'on fait du billard, les gens ont du mal à considérer ça comme du sport mais sur un vrai match de haut niveau au championnat d'Europe ou au championnat du monde, c'ets vraiment très fatigant, ça demande d'être en forme physiquement. Et c'est une discipline très difficile qui demande beaucoup de rigueur et de concentration. 

Grâce à son entraînement intensif, Brian a été 8 fois champion de France. Lundi, il affrontera le numéro 1 mondial Ronnie O’Sullivan à l’Open d’Angleterre.

C'est la première fois qu'un Français est professionnel au snooker donc moi je suis très content de représenter mon pays. Et donc c'est un match très important pour moi parce que ça va m'offrir une grande médiatisation, ça va me permettre de promouvoir beaucoup le snooker en France. 

Le match sera diffusé lundi à 20h sur Eurosport. Le gagnant de la compétition remportera la somme de 80.000 livres. En attendant, le jeune Mosellan 8 fois champion de France s’entraîne à Lille en essayant de ne pas se mettre trop la pression.

''C'est l'accomplissement d'un rêve''

Après des années de travail, Brian Ochoiski est devenu il y a un an le seul joueur professionnel français. Une fierté pour le jeune homme. 

Cette année pour moi c'est l'accomplissement d'un rêve. Cette année, je plane complètement, ça me permet de vivre, si je fais de bons résultats, d'une façon très à l'aise de ma passion. Je suis très content et mon entourage est super fier. C'est que du bonheur cette année. 

Le billard n’est pas un sport très médiatisé, il est donc difficile de trouver des sponsors. Heureusement, en remportant des tournois il peut vivre confortablement de ce métier. Un métier passion qui lui vient de son papa.

J'ai mon papa qui a un club à Saint-Avold qui m'a inculqué toutes les valeurs du snooker et qui m'a fait tomber dedans depuis tout petit. J'ai eu mon premier billard à 5 ans, j'ai commencé le snooker à 6 ans dès que j'avais la taille pour atteindre les tables.    

Vous pouvez suivre Brian sur Eurosport ce lundi 12 octobre mais également tout au long de l'année sur les réseaux sociaux. 

Margot Benabbas

| mercredi 7 octobre 2020 à 04:29 - Mise à jour le 8 octobre 2020 à 09:07

Actualité

9 tests positifs sur 4500 frontaliers en 3 jours à la Brême d'Or

05/03/2021

Actualité

Un week-end charnière pour les Restos du coeur

05/03/2021

Actualité

Hambach : Altrans s’organise pour satisfaire ses clients sarrois

05/03/2021

Actualité

Faulquemont : Un concours photo pour mettre en avant la beauté du Grand Est

05/03/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.