Actualité


Sarre-Union: Le couvre-feu, un casse-tête de plus pour la boulangerie Graff

Sarre-Union: Le couvre-feu, un casse-tête de plus pour la boulangerie Graff

Depuis vendredi 23 octobre minuit, le Bas-Rhin fait officiellement partie des 54 départements concernés par le couvre-feu. Une situation qui s’ajoute à une année déjà difficile. Notamment pour les boulangeries. C’est le cas à Sarre-Union, à la boulangerie Graff.

Son N°1 - Sarre-Union: Le couvre-feu, un casse-tête de plus pour la boulangerie Graff

Ce matin, la boulangerie Graff est déjà ouverte depuis un moment lorsqu’on est accueilli par sa gérante Annie Graff. Mais désormais, elle ne peut recevoir ses clients qu’à partir de 6h au lieu de 5. Une petite heure qui fait déjà une différence…

Les ouvriers qui vont travailler, qui reviennent de poste de nuit ou qui vont travailler en poste du matin, ou qui passent devant la boulangerie et qui avaient l’habitude de passer avant pour acheter leur pain ou leur sandwich, ne peuvent pas le faire.

  

Avec la présence d’entreprises dans la ville, Annie recevait du monde tous les jours à cette heure-ci.

La boulangerie, elle, peut encore livrer. Mais depuis le début de l’épidémie,  elle a perdu quasi la totalité des entreprises et restaurateurs qui commandaient.

 Il y a tout juste encore un restaurateur qui est resté pour l’instant, mais qui ne sait maintenant pas non plus comment ça va évoluer puisque le café ne peut plus être ouvert, seulement la restauration. Donc il a peur que les clients ne viennent plus.

Des craintes pour Noël

Le maître-mot d’Annie Graff depuis cette année : l’adaptation aux circonstances et aux nouveaux comportements.

En ce moment il faut s’adapter presque du jour au lendemain. Les gens ont pris l’habitude de prendre pour plusieurs jours, pour ne pas sortir tous les jours. De nos jours depuis qu’il y a le Covid il faut s’adapter très vite.

La boulangerie propose aussi des viennoiseries et pâtisseries. Dernièrement, Annie a cependant déjà reçu deux annulations de gâteaux pour des anniversaires.

Après les fêtes de Pâques annulées et des mariages désormais impossibles, elle ne peut rien prévoir non plus pour les fêtes de Noël.

Ce sera le feeling. Comme il faudra vite s’adapter, il faudra voir comment le client réagit et s’adapter en fonction de la demande.

 

Laurie

| lundi 26 octobre 2020 à 06:00 - Mise à jour le 29 octobre 2020 à 12:29

Culture

Journée Européennes du Patrimoine : la maison Güth ouvre ses portes à Hoste

16/09/2021

Sport

Deux champions de Sarreguemines ont un objectif commun : Paris 2024

16/09/2021

Environnement

La Moselle-Sud devient la 15ème réserve de biosphère française de l'UNESCO

16/09/2021

Economie

Woustviller : les formations en alternance en grande forme

15/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.