Actualité


Mission Locale : ''les jeunes sont dans une situation précaire''

Mission Locale : ''les jeunes sont dans une situation précaire''

Paula Vicencio-Beck tire la sonnette d'alarme ! La directrice de la Mission Locale de Sarreguemines constate une hausse de la précarité chez les moins de 26 ans.

Ce deuxième confinement a eu raison de ces jeunes travailleurs après un premier confinement déjà difficile à gérer pour ces nouvelles personnes qui entrent dans le monde du travail.

Beaucoup de jeunes ont perdu leur emploi ou étaient en fin de CDD. On a vu aussi des fins de missions d'intérim qui n'ont pas été renouvelées. Mais on voit aussi de plus en plus de jeunes dans des situations financières très très précaires. Des jeunes qui ont un logement autonome mais qui risquent de se retrouver en impayé locatif ou encore des jeunes qui demandent des aides alimentaires parce qu'ils n'ont plus d'options.

Le nombre de jeunes pris en charge a augmenté. La Mission Locale est en contact avec plus de 3000 jeunes adultes contre près de 2700 en 2019. 1500 jeunes sont accompagnés au quotidien alors que l'année dernière, ils n'étaient que 1400. Cette hausse est d'une certaine manière positive parce la jeunesse ne se laisse pas aller et reste active pour entrer dans le monde du travail.

Il y a les services civiques qui vont être en augmentation, les contrats aidés aussi... beaucoup d'employeurs dans le secteur non-marchand sont éligibles à ces contrats. Les jeunes vont être vraiment prioritaires. Il y a aussi l'apprentissage qui est une excellente mesure, qui permet quand même à un jeune d'accéder à la fois à une expérience professionnelle et à une formation.

Pour ce dernier, plus de 8000 euros sont prévus pour aider un jeune de 18 ans. On pense aussi à 1Jeune1Solution. Et puis il y a la Garantie Jeunes qui connait un franc succès.

Nous avons également tenu notre objectif "Garantie Jeunes" qui était d'intégrer 180 jeunes, c'est très important pour un territoire comme le nôtre il faut le savoir. C'est un dispostif d'accompagnement pendant 1 an qui permet aussi à des jeunes sans ressources, souvent en grande précarité financière, d'obtenir une allocation équivalente à un RSA jeune en contrepartie d'un accompagnement intensif.

La Mission Locale et ses 18 salariés restent en contact avec les jeunes qui en ont besoin. Un accueil physique est toujours d'acutalité mais sur rendez-vous en raison de la situation sanitaire. Paula Vicencio espère que ce confinement, même allégé, ne soit pas installé sur la durée. Cela pourrait être dramatique pour la situation des jeunes demandeurs d'emploi.

Cédric Kempf

| jeudi 26 novembre 2020 à 05:04 - Mise à jour à 09:11

Actualité

9 tests positifs sur 4500 frontaliers en 3 jours à la Brême d'Or

05/03/2021

Actualité

Un week-end charnière pour les Restos du coeur

05/03/2021

Actualité

Hambach : Altrans s’organise pour satisfaire ses clients sarrois

05/03/2021

Actualité

Faulquemont : Un concours photo pour mettre en avant la beauté du Grand Est

05/03/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.