Actualité


Des paniers gourmands et solidaires 100% farébersvillois

Des paniers gourmands et solidaires 100% farébersvillois

Cultivés, cuisinés, empaquetés et vendus à Farébersviller. Pour les fêtes de fin d’années, l’ASBH propose des paniers gourmands faits à partir de la récolte des jardins du B’est. C’est la deuxième année qu’une vingtaine de salariés en insertion professionnel cultivent les potagers du B’est. Un partenariat gagnant-gagnant.

Ce matin c’est jour de livraison. Benjamin Paquet, chargé de communication à l’ASBH accompagné d’un petit groupe de travailleurs en insertion arrivent au centre commercial B’est pour déposer la première partie des 160 paniers qu’ils ont confectionnés.

Ça c’est le modèle de grand panier à 27€. On a un produit de chaque dedans avec des jus de pommes, des fruits au sirop, on a ajouté aussi du miel en partenariat avec le B’est et l’association Apifica qui a des ruches à côté de nos framboisiers. Et puis on a des confitures donc mirabelle, cerise et enfin quetsche.

 

Des produits qui ont été confectionnés dans les cuisines des centres sociaux de Farébersviller et Cocheren.

Pour trouver la matière première pas besoin d’aller bien loin puisque les fruits viennent des vergers situés derrière le centre commercial. Depuis juin 2019, l’ASBH a fait de ces jardins un chantier d’insertion où une vingtaine de personnes, plantent et cultivent fruits et légumes. Un travail de groupe où chacun a su trouver sa place.

J’ai fait plus la plantation, j’ai fait un peu de tout en fait. J’ai retourné la terre, j’ai pioché, j’ai récolté.

Comme Mina, Bounouar qui s’occupe des espaces verts ne connaissait pas grand-chose au potager avant d’arriver ici.

J’ai appris quelque chose ici. À planter et tout ça. Si maintenant je suis avec lui à chaque fois je lui demande comme faire ça et lui il me dit tu fais comme ça.

Lui, c’est Charles Gabriel.

J’apprends aux autres pour planter, pour nettoyer, piocher, faire l’entretien des jardins.

Pour Jean-Luc Staudt, référent du service insertion à l’ASBH, ces jardins sont un vrai plus dans l’accompagnement des personnes éloignées de l’emploi.

Ici vous avez le chantier type où là on a pu découvrir que les gens ont trouvé un sens, ils ont repris goût au travail, une certaine motivation et ça j’espère que ça va se transporter après dans leur projet futur.

Tous les fruits et légumes cultivés par l’ASBH sont non traités. Les jardiniers en herbe ont encore de nombreux projets pour leur potager. Ils veulent notamment remettre au goût du jour les légumes anciens ou encore travailler sur la récupération des eaux de pluie

La vente des paniers servira à investir dans ces projets. Vous pouvez passer commande sur le site internet de l’ASBH.

 

Camille Bazin

| mercredi 2 décembre 2020 à 17:10 - Mise à jour le 3 décembre 2020 à 08:57

Actualité

Affaire Gregory : Où en est l'enquête ?

17/01/2021

Actualité

Quels commerces ouverts le dimanche ?

17/01/2021

Actualité

Metz : une mobilisation de L214 pour prévenir le risque de futures pandémies

16/01/2021

Actualité

Alsace : routes et stations de ski fermées

15/01/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.