Actualité


Fabien Rumpler donne de la vie au bois

Fabien Rumpler donne de la vie au bois

A 64 ans, cet habitant d’Enchenberg a créé sa propre entreprise de tournage sur bois : La Fibre du bois. Questche, Merisier, Robinier, toutes sortes d’espèces sont façonnées pour devenir des objets de décoration.

Son N°1 - Fabien Rumpler donne de la vie au bois

Sur le sapin de Fabien, il n’y a pas que les branches qui sont en bois… mais aussi les boules de Noël. C’est lui-même qui les fabrique depuis environ 15 ans :

Comme on habite dans un pays où ils font des boules, mais des boules en verre, je me suis dit pourquoi pas des boules en bois.

Une passion... de fils en père

Le bois, Fabien en a toujours été passionné. Mais c’est son fils Vincent, menuisier, qui lui a en revanche transmis l’amour du tournage après avoir travaillé en Irlande.

Son employeur faisait du tournage. Il lui a transmis cette envie de tourner. Et en rentrant en France il s’est équipé d’une machine et il me l’a déposée chez moi, forcément il n’avait pas d’appart ou de maison. Et il m’a demandé de la brancher, ce que j’ai fait. Il est venu passer quelques mois à la maison, il m’a donné quelques notifications. Et c’est resté une passion. On aime bien être piqué par quelque chose.

Conquis, Fabien commence alors à découvrir le travail du bois.

Il apprend seul aussi, grâce à internet. Et il se souvient de sa première création.

La toute première c’était un cocotier en mirabellier !

Les champignons pour marque de fabrique

Il y a deux ans, ce retraité se lance alors dans sa propre entreprise, la Fibre du bois. Il crée des boules de Noël mais aussi des saladiers, des objets de décorations. Et surtout… des champignons, sa marque de fabrique.

C’est ce qui me procure le plus de plaisir en fin de compte. Je suis chercheur de champignon déjà et le cèpe est pour moi le roi des champignons. Donc vous imaginez un peu je crée des champignons que j’aime moi voir en forêt.

Et sa compagne, Antoinette, ne se lasse pas de cette passion :

Moi-même j’aime bien le bois et si je pouvais encore je me lancerais aussi dans la sculpture. C’est surtout l’odeur et surtout les fibres du bois les couleurs et tout ça. Mon père était menuisier, le fils et maintenant le mari c’est sa passion donc c’est le top.

A 64 ans Fabien n’a donc certainement pas fini de faire naître d'une simple bûche, de vrais objets du quotidien.

Laurie

| vendredi 4 décembre 2020 à 05:03 - Mise à jour à 08:06

Culture

Morhange : l’Église Saint-Pierre et Saint-Paul fête ses 600 ans

17/09/2021

Sport

Moselle Open : un casting royal pour la 18e édition !

17/09/2021

Actualité

Etzling : Ilann, 9 ans, enfant ''miraculé'' après une lourde chute

17/09/2021

Actualité

Journées Européennes du Patrimoine : la Ligne Maginot Aquatique à Hoste

17/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.