Actualité


Massif des Vosges : Les stations saturées malgré la fermeture des remontées mécaniques

Massif des Vosges : Les stations saturées malgré la fermeture des remontées mécaniques

Les stations de ski des Vosges alsaciennes font face à un afflux massif de visiteurs chaque week-end. Toutes ces personnes ne sont évidemment pas là pour skier puisque les remontées mécaniques sont toujours fermées. Et ça pose de nombreux problème selon Thomas Cron, chef d’exploitation de la station de ski du Markstein et du Grand Ballon.

C'est un public qu'on n'est pas habitué à voir au Markstein. C'est des gens qui, de par l'absence totale d'activité, découvrent la montagne malheureusement sans aucun encadrement étant donné que les stations et leurs encadrements sont fermés. Donc ils découvrent la montagne de manière solitaire, ce qui fait que souvent ces derniers temps il y a des problèmes soit de comportement, soit d'adaptation de la tenue et des équipements par rapport au milieu. Le massif vosgien sait être cruel froid et désagréable au niveau de la météo quand il le faut    

Face à cet afflux massif de visiteurs, les stations ont du mal à suivre surtout que les équipes sont réduites. Les derniers week-ends ont été particulièrement compliqués.

C'était un enfer quasiment partout malheureusement. A partir de fin de matinée, les sites saturés. Les gens se sont garés à tort et à travers. Des accidents malheureusement dont un mortel dimanche dernier dans la station du Schlumpf. C'est des drames qu'on aimerait vraiment éviter. Et il faut vraiment faire en sorte que la clientèle se rende compte que ce n'est pas un parc d'attraction. Il y a des endroits dangereux, ça reste de la montagne    

On rappelle que si vous souhaitez vous rendre dans la partie alsacienne des Vosges les équipements sont obligatoires. Les contrôles seront renforcés par les gendarmes.

De toute façon comme l’explique Thomas Cron…

Sans équipement, sans chaînes, sans pneus neige, n'essayez même pas de vous aventurer en montagne ça ne marchera pas 

Une solution : la réouverture des stations 

Ces problèmes pourraient être évitées si les remontées mécaniques étaient rouvertes selon Thomas Cron, chef d’exploitation de la station de ski du Markstein et du Grand Ballon.

Les personnes qui vont actuellement à la montagne ne sont pas les clients de la station, le gérant ne peut donc pas leur dire quoi faire, ni leur faire respecter les gestes barrière. Thomas Cron demande donc la réouverture complète des stations, d’autant que les pertes financières pour cet hiver sont spectaculaires…

Elles sont abyssales et moralement c'est d'autant plus frustrant que ça fait maintenant 2-3 ans qu'on a des hivers compliqués surtout le dernier en matière d'enneigement. Et là, la neige est là en abondance, en qualité et on ne peut pas en tirer profit. C'est horrible 

Si le gouvernement donne son feu vert à la réouverture des stations, Thomas Cron estime pouvoir rouvrir les siennes partiellement sous 6h et totalement sous 48h. En attendant si vous vous rendez en montagne, il vous conseille de bien vous équiper : pneus neige, chaînes et vêtements chauds. Et d’éviter les stations les plus touristiques.

Margot Benabbas

| vendredi 15 janvier 2021 à 06:53 - Mise à jour à 11:39

Actualité

Fin de saison pour le hand amateur, qui fait face à l’incertitude

06/03/2021

Actualité

9 tests positifs sur 4500 frontaliers en 3 jours à la Brême d'Or

05/03/2021

Actualité

Un week-end charnière pour les Restos du coeur

05/03/2021

Actualité

Hambach : Altrans s’organise pour satisfaire ses clients sarrois

05/03/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.