Actualité


« Les pinces », une web-série made in Folschviller !

« Les pinces », une web-série made in Folschviller !

Photo: Charles Ducrocq - Radio Mélodie

À 21 ans, deux jeunes de la région de Folschviller se sont lancé un défi : réaliser une web-série sur les galères du quotidien. Elle sera disponible à partir de février.

Avec spontanéité, Nassim Kehili se glisse dans la peau de Brahim, un jeune homme malencontreusement tombé dans le panneau d’une arnaque. Quelque chose cloche avec son abonnement à la salle de sport... En plus d’être acteur dans sa propre série, Nassim la réalise, rédige les scénarios, s’occupe du recrutement des acteurs bénévoles. Son ami Jassim Hammad l’épaule. Les deux jeunes hommes sont partis de rien.

C’est l’histoire de Brahim, il sera l’élément perturbateur de cette série. Xénon viendra l’épauler dans cet épisode à la salle de sport. Tout est venu d’une discussion avec mon ami Jassim Hammad, on rigolait de certains moments cocasses qu’on a pu passer… On s’est dit : pourquoi pas en faire une série. 

L’épisode tourné ce jour-là à Saint-Avold et Folschviller parlera aux plus jeunes, qui parfois manquent de discernement sur les réseaux sociaux.

(Nassim) C’est pour sensibiliser aussi au fait de ne pas acheter n’importe quoi. On voit souvent émerger des choses sur Snap. Comme des abonnements à la salles falsifiés… Tout un tas de choses farfelues. (Jassim) On peut trouver pas mal d’arnaques sur les réseaux. Qui vendent beaucoup de rêves surtout. Qui vendent du rêve aux jeunes avec des partenariats etc. Mais des fois c’est simplement pour se remplir un peu les poches. 

Une bande annonce a été créée pour annoncer le projet. 



Alexandre Mutzette, vidéaste indépendant et le centre social Audaces de Folschviller, n’ont pas hésité une seconde à soutenir ce projet.. La réalisation de cette web-série ne tient pour l’instant que sur fonds propres. Nassim et toute son équipe espèrent obtenir des subventions et pourquoi pas, participer à plusieurs concours de courts-métrages et séries. « Déclics jeunes », par exemple, qui permet à de nombreux jeunes entre 18 et 30 ans de se réaliser dans différents domaines, comme le théâtre ou le cinéma.

Charles DUCROCQ

| lundi 18 janvier 2021 à 06:00

Actualité

9 tests positifs sur 4500 frontaliers en 3 jours à la Brême d'Or

05/03/2021

Actualité

Un week-end charnière pour les Restos du coeur

05/03/2021

Actualité

Hambach : Altrans s’organise pour satisfaire ses clients sarrois

05/03/2021

Actualité

Faulquemont : Un concours photo pour mettre en avant la beauté du Grand Est

05/03/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.