Actualité


La police technique et scientifique intervient au lycée Blaise Pascal de Forbach

La police technique et scientifique intervient au lycée Blaise Pascal de Forbach

Aucune inquiétude, il n’y a pas eu de crime au sein de l’établissement scolaire. 2 agents sont venus présenter leur métier à des lycéens en STL (Sciences et Techniques de Laboratoire). Une rencontre peut être déterminante pour lancer des vocations.

La première chose qu’avait envie de savoir les lycéens, c’est le rôle précis de ces agents. Margot est à la PTS depuis un peu plus d’un an.

On se déplace sur les scènes d'infractions pour faire les relevés de traces et indices et on fait ce que l'on appelle la signalisation des personnes, donc la prise de photos, empreintes et profil ADN.

L’ADN est un élément crucial pour tenter de résoudre des affaires. Et sa recherche ne se concentre pas que des affaires criminelles ou sexuelles. Cela a évolué en 20 ans comme nous l’explique Christine, qui a autant d’années d’expérience.

En quelques années ça s'est développé, et du coup maintenant l'ADN est utilisée sur tout type d'infraction et notamment sur la délinquance de masse donc ça peut être sur un constat de cambriolage, sur un vol de voiture,...

Les laboratoires se sont perfectionnés au fil des années, notamment avec la recherche d’ADN qui complète la recherche d’empreintes. Mais d’anciennes techniques restent toujours aussi efficaces.

La poudre dactyloscopique par exemple, c'est une technique qui est utilisée depuis plus d'un siècle et qu'on utilise encore quotidiennement aujourd'hui et qui fonctionne toujours aussi bien.

Pour être agent à la PTS, les deux femmes s’accordent à dire qu’il faut avoir l’envie et le mental de faire ce métier.

C'est un métier de passion mais après il faut avoir aussi après qu'il y a des contraintes derrière. On ne fait pas comme dans les séries télés, le monde est différent.

En tout cas, le district de Forbach et ses 30 agents ont du travail, notamment avec la signalisation.

Toutes les personnes qui sont mises en cause dans une affaire délictuelle et/ou criminelle qui peut être punie d'une peine d'emprisonnement va faire l'objet d'une signalisation donc prise de photos, d'empreintes et éventuellement prélèvement de l'ADN en fonction de l'infraction.

Dans tout le pays, on retrouve au total 3500 agents, qui interviennent toutes les 70 secondes pour une nouvelle affaire.

Cédric Kempf

| jeudi 18 février 2021 à 05:06

Actualité

EN DIRECT : les résultats des élections départementales/régionales en Moselle-Est et en Alsace-Bossue

20/06/2021

Actualité

Sarreguemines: votre avis sur les élections régionales et départementales

20/06/2021

Actualité

IUT de Moselle-Est : un concours photo pour faire sortir les jeunes

20/06/2021

Actualité

Covid-19 : La France n'est plus considérée comme une "zone à risque" par l'Allemagne

20/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.