Actualité


Pour la directrice des hôpitaux de Saverne et Sarrebourg, le confinement ''rassure''

Pour la directrice des hôpitaux de Saverne et Sarrebourg, le confinement ''rassure''

Confronté à un rebond épidémique, le site de Saverne voit les nouvelles mesures comme un moyen de préserver ses capacités hospitalières.

Son N°1 - Pour la directrice des hôpitaux de Saverne et Sarrebourg, le confinement ''rassure''

Nous on observe déjà une tension au niveau de nos services hospitaliers depuis quelques semaines et une reprise de l’épidémie. Donc on s’attendait à des mesures de restriction plus importantes.

L’annonce d’un confinement généralisé et de nouvelles mesures restrictives pour lutter contre la pandémie n’a pas vraiment surprise Mélanie Viatoux, directrice des hôpitaux de Saverne et Sarrebourg.

À la fin du mois de mars, le centre hospitalier Sainte-Catherine de Saverne faisait état d’un rebond épidémique. Durant la semaine du 22 au 28 mars, 72 patients covid y étaient hospitalisés, dont 10 en réanimation. Ils étaient 9 au 28 mars.

En comparaison, ils étaient 7 patients en réanimation au 14 février et 83 patients hospitalisés dans la semaine du 8 au 14 février.

 

Alors pour Mélanie Viatoux, confiner aura évidemment des effets positifs sur l’activité de l’hôpital :

Son N°2 - Pour la directrice des hôpitaux de Saverne et Sarrebourg, le confinement ''rassure''

Le confinement nous rassure dans le sens où il va freiner l’épidémie et aussi éviter les hospitalisations pour d’autres pathologies virales ou des accidents. Donc ça permettra de préserver nos capacités hospitalières pour faire bouclier contre cette troisième vague.

Moins de personnes à l’extérieur et en circulation, donc moins de risques de contracter une maladie ou être victime d’accident.

Mélanie Viatoux appelle les patients à ne pas renoncer aux soins malgré tout.

En parallèle, l’hôpital est amené à ouvrir des lits de réanimation supplémentaires. Une augmentation qui va amener à organiser des renforts et redéploiements en interne, solliciter les personnels des services en chirurgie et bloc opératoire. Des lits covid vont aussi être déployés en pneumologie et en médecine. 

Face au rebond épidémique, l’activité du centre hospitalier va évoluer la semaine prochaine.

Son N°3 - Pour la directrice des hôpitaux de Saverne et Sarrebourg, le confinement ''rassure''

Nous franchissons le niveau 3 de notre plan de mobilisation la semaine prochaine. Nous allons ouvrir des lits covid supplémentaires en réanimation et en surveillance continue. Cela signifie que, comme tous les autres établissements publics et privés du secteur, nous devrons reporter un certain nombre d’interventions chirurgicales non-urgentes. Mais tous nos services de consultation et nos plateaux techniques restent fonctionnels pour offrir un accès au soin optimal donc il ne faut pas renoncer aux soins.

 

 

 

 

 

 

Laurie Veyrier

| dimanche 4 avril 2021 à 06:33 - Mise à jour à 07:12

Initiative

Boulay : un tatouage comme ''point final'' après un cancer du sein

19/10/2021

Société

Sarralbe : l'interdiction de certaines couleurs inquiète Manuela, tatoueuse, et ses clients

19/10/2021

Economie

Agglo de Saint-Avold : un projet de rénovation pour lutter contre les vieux logements

19/10/2021

Politique

Moselle : les règles s'allègent mais le préfet appelle au maintien de la vigilance

18/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.