Actualité


Je suis bénévole (ep. 1) : Emmanuelle et Etienne les sportifs de Sarreguemines

Je suis bénévole (ep. 1) : Emmanuelle et Etienne les sportifs de Sarreguemines

Cette semaine, nous consacrons une série de reportages aux bénévoles. Ces petites mains, ces personnes de l’ombre sans qui les associations ne pourraient pas exister.

Pour ce premier numéro, nous avons rencontré Emmanuelle et Etienne Rigaud. Ces deux triathlètes consacrent plusieurs heures par semaine aux associations sportives de Sarreguemines.

Un bon moyen de s’intégrer

Emmanuelle et Etienne Rigaud sont tous les deux enseignants. Emmanuelle, 43 ans, est professeure d’EPS au lycée Henri Nominé de Sarreguemines. Etienne, 49 ans, est professeur d’électro-technique au lycée professionnel de Bitche. C’est d’ailleurs pour le travail que le couple a emménagé à Sarreguemines en 2000. Dès leur arrivée, ils se sont inscrits au club de triathlon de la ville.

Son N°1 - Je suis bénévole (ep. 1) : Emmanuelle et Etienne les sportifs de Sarreguemines

Ça a été un bon moyen de nous intégrer. On est arrivé ici en septembre 2000, on ne connaissait personne, et donc très vite, on a rencontré du monde par le biais des associations.

Le couple ne se contente pas de participer aux entraînements. Très vite, il intègre le comité et aide au développement du Sarreguemines Triathlon Club.

Son N°2 - Je suis bénévole (ep. 1) : Emmanuelle et Etienne les sportifs de Sarreguemines

On est encore plus engagés depuis 5 ans puisqu’on est responsable tous les deux de l’école de triathlon, donc on s’occupe de l’encadrement des jeunes. Ce qui nous a un peu aidé, c’est que notre fille voulait faire du triathlon. C’est aussi comme ça qu’on intervient un peu plus dans les clubs, c’est nos enfants qui nous ont un peu aidés à franchir le pas et à ouvrir cette école de triathlon. Il n’y a pas qu’eux maintenant forcément, il y a 25 jeunes qui sont licenciés.

La section jeune du club de triathlon de Sarreguemines

En 20 ans, Emmanuelle et Etienne ont donc eu l’occasion de rencontrer beaucoup de monde et de lier des amitiés parfois très fortes.

Son N°3 - Je suis bénévole (ep. 1) : Emmanuelle et Etienne les sportifs de Sarreguemines

Il y a un sportif du club qui est devenu le parrain de nos enfants. C’est une vie qui se crée autour de tout ça.

Le bénévolat de génération en génération

Pour Etienne, son engagement lui vient en partie de ses parents.

Son N°4 - Je suis bénévole (ep. 1) : Emmanuelle et Etienne les sportifs de Sarreguemines

Je pense aussi qu’on a toujours vu nos parents, que ce soit Manue ou moi, qui étaient membres des associations. Que ce soit ma maman pour la vie paroissiale ou mon papa pour le foot à l’époque. Donc je pense qu’on a toujours baigné là-dedans.

Parents de trois enfants, également sportifs, Emmanuelle et Etienne donnent des coups de mains dès qu’ils le peuvent dans les clubs de leurs enfants. Un moyen de montrer l’exemple.

Son N°5 - Je suis bénévole (ep. 1) : Emmanuelle et Etienne les sportifs de Sarreguemines

Je pense que c’est aussi des petites choses qu’ils auront l’habitude de faire après, j’espère. On essaye aussi de le montrer aux jeunes à l’école de triathlon. L’importance de venir donner un coup de main, de s’investir dans des formations pour être aussi bénévoles pourquoi pas.

Emmanuelle accompagnée de ses deux filles. 

Finalement, l’entraide et la solidarité, est-ce que ce n’est pas tout simplement ça l’esprit du sport et du bénévolat ?

Son N°6 - Je suis bénévole (ep. 1) : Emmanuelle et Etienne les sportifs de Sarreguemines

-          Oui, c’est l’esprit du sport, c’est le partage, c’est l’échange.

-          Et puis c’est pour les clubs. Il y a des gros clubs qui fonctionnent avec des gros budgets, mais il y a plein de petits clubs, sans les bénévoles, la vie du club ne peut pas fonctionner.

Depuis un an, les deux bénévoles sportifs ne participent malheureusement plus à grand-chose. Ils continuent à s’entraîner de leur côté en attendant la reprise des compétitions.

Camille Bazin

| mardi 6 avril 2021 à 10:42 - Mise à jour à 15:46

Actualité

Bon plan : Une cinquantaine de randonnées à thème en Moselle au mois d'août

05/08/2021

Actualité

Quand la batterie rencontre la danse : la Sarregueminoise Joan et la Naborienne Dolorès présentent leur duo Solorès

05/08/2021

Actualité

Oeting (Ep.4) : Fabrice Riehl, la passion de la pétanque

05/08/2021

Actualité

Le centre de test Covid de Morhange victime d'un incendie

04/08/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.