Actualité


Pour la FCPE, la fermeture des écoles est très difficile mais nécessaire

Pour la FCPE, la fermeture des écoles est très difficile mais nécessaire

Photo : Shutterstock

Ce mardi 6 avril a marqué le début de la semaine d'enseignement à distance pour les élèves de Moselle ou encore du Bas-Rhin.

Son N°1 - Pour la FCPE, la fermeture des écoles est très difficile mais nécessaire

Christelle Carron, présidente de la FCPE Moselle

Est-ce que la mise en place des cours à distance a été bien accueillie par les élèves et surtout les parents ? Ont-ils eu suffisamment de temps pour s'y préparer ?

Disons qu'hier matin, les enfants se sont retrouvés un peu coincés devant leur ordinateur puisque, vous le savez, "mon bureau numérique" n'a pas fonctionné. Les enfants se sont retrouvés un peu perdus. Les parents aussi du coup. C'était très stressant, énervant. "Mon bureau numérique" c'est la région qui s'en occupe et leur prestataire n'a pas anticipé le flux d'élèves qui allaient devoir se connecter au service. Donc il y a eu un gros bug. Et puis ensuite il y a eu un autre bug, celui de la classe connectée du Cned. Donc ça a été une première journée très très difficile pour l'ensemble des enfants et l'ensemble des familles. 

Hier de nombreux bugs ont été signalés sur les différentes plate formes de cours à distance. Est-ce qu'on est vraiment capables aujourd'hui d'assurer la continuité pédagogique des élèves en étant en distanciel ?

Sincèrement, je sais qu'il y a beaucoup de professeurs, d'enseignants qui vont permettre aux élèves de s'en sortir. Mais c'est clair qu'hier on a été confronté aux mensonges du ministre qui de plateau en plateau, de presse en presse clame que nous sommes prêts. Ce n'est pas vrai, nous ne sommes pas prêts puisqu'il n'y a pas d'anticipation. Donc ça va être compliqué mais il faut compter sur les ensei-gnants.

Est-ce que les parents et les enfants ont eu le temps suffisant pour s'adapter à ces cours en distanciel ? 

Pour la plupart, ceux qui ont des enfants au lycée et bien depuis octobre ils sont confrontés au distanciel une semaine sur deux ou un ou deux jours par semaine. Donc ils continuent, ils ne lâchent pas leurs habitudes. Et puis pour les collégiens et les écoles primaires, c'est plus compliqué parce qu'il y avait la hantise du 1er confinement où les parents pour beaucoup ont très mal vécu le fait de se transformer en enseignant tout en devant gérer parfois le télétravail... Les gens n'étaient pas prêts à renouveler l'expérience. Nous d'ailleurs on le voit, on a beaucoup de témoignages de parents qui me disent que cette année on ne fera pas la même chose que l'an passé. On va le faire cool. D'autant plus qu'il n'y a qu'une semaine avant les vacances donc beaucoup de parents ont décidé de mettre un peu le pied sur la pédale de frein. 

Pour vous c'était la solution de fermer les écoles ? Comment assurer la continuité pédagogique des élèves tout en protégeant tout le monde du COVID ?

Moi je vais vous dire, aucun parent n'est pour la fermeture des écoles mais encore aurait-il fallu avoir les moyens nécessaires pour permettre de les laisser ouvertes en toute sécurité. Nous depuis avant on réclame des moyens supplémentaires dans les écoles, les collèges et les lycées. Quand vous avez des lycées avec des classes à 37 c'est une utopie de penser que le virus ne peut pas circuler quand ils sont aussi nombreux dans peu d'espace. C'est pas possible. Donc on demande des moyens supplémentaires, de dédoubler des classes, d'avoir des enseignants supplémentaires, des adultes supplémentaires pour prendre en charge les enfants, des lieux supplémentaires. On n'a pas obtenu tout ça ! Et notre crainte nous c'est que dans 4 semaines on nous fasse reprendre l'école comme ça. Qu'est-ce qui va être fait pour que dans 4 semaines nos enfants puissent reprendre l'école normalement ?  

Margot Benabbas

| mercredi 7 avril 2021 à 09:13 - Mise à jour à 11:18

Santé

Moselle : 30% des femmes âgées entre 15 et 65 ans ne consultent pas de gynécologue

22/09/2021

Buzz - People

Sarralbe : Louise Keyser, 19 ans, rêve de devenir Miss Lorraine

22/09/2021

Initiative

Spicheren : ils vont chausser leurs baskets pour aider la recherche contre les cancers pédiatriques

22/09/2021

Santé

51% des 12-17 ans ont un schéma vaccinal complet en Moselle

21/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.