Actualité


Economie : le Grand Est a moins souffert durant le second confinement

Economie : le Grand Est a moins souffert durant le second confinement

Les chiffres publiés depuis ce matin par l’INSEE montrent que l’économie a moins souffert dans la région en automne qu’au printemps 2020.

En terme d’emploi premièrement, il a chuté de 1,2% sur un an (23 900 postes en moins). Un chiffre quasi similaire à l’échelle nationale (0,1 points de plus). Le taux d’emploi est resté stable durant le 4e semestre de 2020, et ce malgré la mise en place du second confinement fin octobre.

Les secteurs marchands comme les bars, restaurants, établissements culturels, sont logiquement les plus impactés. En un an, un tiers des pertes d’emploi concernent le secteur de l’hébergement et de la restauration (7800 postes).

En y regardant de plus près, la Haute-Marne et le Haut Rhin sont les plus sévèrement touchés par les pertes d’emplois (-2,2 et -2,1% ). Au contraire, le Bas-Rhin est lui le moins touché (-0,6%) et surtout, une reprise de l’emploi a été observée au 4e trimestre (+0,3%).

La Moselle reste elle en perte sur le 4e trimestre 2020 (-0,1% par rapport au trimestre 3).

L’intérim et l’emploi industriel en baisse

Le secteur intérimaire, fortement touché par la crise en 2020, reprend peu à peu de l’aplomb dans la région. Il progresse de 8% à l’automne 2020. Mais entre fin 2019 et fin 2020, il reste en baisse de 4,4%.

L’emploi industriel est également impacté (-7600 postes sur l’ensemble de l’année, soit une chute de 2,5%).

Le recours a l’activité partielle a quant à lui été moins important durant l’automne, du fait de règles moins strictes en terme de confinement.

Un taux de chômage en trompe l’oeil

Quant au taux de chômage, il recule de 1,1 points au 4e trimestre 2020. Il s’élève désormais à 7,7% de la population active. Une baisse, qui concerne l’intégralité des départements, mais en trompe l’œil selon l’INSEE, le deuxième confinement ayant freiné la recherche active d’emploi.

En revanche, pour ce qui est de la création d’entreprise, si elle est en baisse au 4e trimestre, par rapport au 3e, elle est en revanche en augmentation de 13% par rapport à 2019. C’est en particulier dans les secteurs de la construction et de l’industrie que le taux est le plus élevé (+15% et 29%).

Le tourisme, grande victime du confinement

Comme il pouvait l’être attendu, le tourisme a, en un an, largement souffert de la crise sanitaire, et ce même à l’automne. Dans la région, la fréquentation hôtelière a été divisée par trois par rapport au 4e semestre de l’an passé (1,28 millions de nuitées au total à l’automne 2020). Surtout, le Grand-Est a probablement souffert de l’annulation de ses nombreux marchés de Noël. En décembre, la diminution du nombre de nuitées s’élevait à -76%, contre -69% à l’échelle nationale.

Laurie Veyrier

| vendredi 9 avril 2021 à 06:30

Actualité

Que faire face à la prolifération des chenilles urticantes ?

21/06/2021

Actualité

Régionales : Jean Rottner en tête dans le Grand Est

21/06/2021

Actualité

Départementales : Les résultats dans les cantons de Moselle-Est et d'Alsace Bossue

21/06/2021

Actualité

Jonathan Fournel et son piano, un talent made in Insviller

21/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.