Actualité


Rémelfing : Une reconversion réussie pour Christine et sa boutique de fleurs

Rémelfing : Une reconversion réussie pour Christine et sa boutique de fleurs

Mercredi 31 mars, Emmanuel Macron annonçait de nouvelles mesures pour freiner l’épidémie de Covid-19 avec, entre autres, la fermeture des commerces non-essentiels. Les fleuristes ne sont pas concernés, un soulagement pour Christine Gevorgyan qui a ouvert sa boutique, Juste Une Évidence à Rémelfing, en novembre dernier.

Une reconversion professionnelle

C’est dans son "petit chalet", comme elle l’appelle, que Christine nous accueille. Cette jeune maman de 3 enfants a choisi d’installer son atelier tout près de sa maison.

J’ai souhaité rester dans notre village et chez moi. Il y a un beau potentiel, on se trouve sur une belle route passante et pour moi, c’est important d’allier le travail et la famille.

Le petit chalet de Christine

À 36 ans, cette ancienne assistante dentaire à Luxembourg s’épanouit à présent au milieu de ses fleurs. Un "métier passion" qui lui trottait dans la tête depuis déjà plusieurs années.

C’est une belle reconversion. Depuis 2012, je décorais et je fleurissais les événements de mon entourage et puis à un moment donné, on arrive à un certain âge où on sait ce qu’on veut et ce qu’on ne veut surtout plus. Les circonstances de la vie ont fait que c’était le bon moment pour se lancer.

Christine a alors suivi des formations de fleuristes et de designer pour perfectionner sa technique.

« Il faut s’adapter »

Aujourd’hui elle propose plusieurs prestations, la vente de bouquets et de plantes dans sa boutique évidemment, mais aussi des abonnements floraux, et même des services de fleurissement d’intérieurs.

C’est-à-dire que je me déplace chez les particuliers, on fait le tour, on regarde de quoi ils ont besoin, de quoi ils ont envie et en fonction de l’exposition et tout un tas de critère, on choisit ensemble les plantes ou les fleurs pour leur intérieur.

La fleuriste propose également de fleurir des événements comme les mariages, les anniversaires ou les baptêmes. Pour Christine, le maître-mot, c’est l’adaptation. Elle fait en fonction des clients.

Par exemple, si quelqu’un vient à l’atelier et me dit « j’aimerai telles ou telles fleurs pour un bouquet », si ce n’est pas urgent, je l’inclus dans ma commande la semaine d’après. C’est en fonction de la demande.

La petite entreprise de Christine connaît un bon démarrage. Elle commence même à se sentir à l’étroit dans son petit chalet et a entamé des travaux pour s’installer dans son garage très prochainement. 

Camille Bazin

| lundi 12 avril 2021 à 04:13 - Mise à jour à 06:15

High-tech

Ratchet & Clank Rift Apart : le nouveau jeu PS5 qui envoie du lourd !

13/06/2021

Actualité

Rappel des élections régionales de 2015

13/06/2021

Actualité

Sur les traces des frontières franco-allemandes

13/06/2021

Actualité

"Faites de l'Allemand" à Morsbach : un clown s'invite à l'école

12/06/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.