Actualité


Le parc Walygator Grand-Est attend avec impatience sa réouverture

Le parc Walygator Grand-Est attend avec impatience sa réouverture

Photo : Facebook - Walygator Parc

Laurent Muller, Directeur du parc Walygator Grand-Est à Maizières-lès-Metz

Vous êtes le directeur de Walygator depuis mars 2020, période à laquelle le coronavirus est apparu dans nos vies.14 mois plus tard, quel bilan tirez-vous depuis votre prise de fonction ?

Je ne m'attendais pas à ça. A plusieurs niveaux. Je ne m'attendais pas à un coronavirus, un confinement, à une année compliquée avec une gestion de bon père de famille mais avec également une équipe motivée, qui s'est impliquée pour essayer de faire de cette saison 2020 une saison des plus positives possibles. Parce qu'évidemment il y a eu des différences flagrantes par rapport aux années précédentes, il y a eu une jauge d'accueil. Donc non je ne m'attendais pas à ça et puis en même temps ça permet de rentrer directement dans le vif du sujet et de devenir plus opérationnel. 

La saison 2021 devait commencer pour vous le 24 avril prochain. Ce ne sera pas possible à cause du confinement.  Vous espérez pouvoir ouvrir bientôt ?  Quels sont vos objectifs pour réussir cette saison ?

Aujourd'hui, nous n'avons pas trop de visibilité, le Président a parlé de commencer à vouloir envisager des réouvertures selon les secteurs à partir du 15 mai. Mais aujourd'hui j'ai l'impression qu'avec le pic qui n'est pas encore atteint, on ne se sait pas trop où on va. On aimerait rouvrir le plus rapidement possible. Chaque jour où on n'ouvre pas c'est du chiffre d'affaires en moins c'est des salariés en moins et c'est pas très bon ni pour le parc ni pour les visiteurs qui ont envie de se distraire et de se changer les idées. Ni pour les finances de la société bien entendu. 

Seriez-vous prêts pour une réouverture ? Avec quelles mesures ? 

De toute façon, nous avons travaillé dès l'an dernier, dès le mois de mars sur un protocole sanitaire qui est là pour préserver la santé et la sécurité de nos salariés puis de nos visiteurs et prestataires. Nous avons eu la chance de n'avoir aucun cluster. Et ça a été difficile à faire appliquer par moment parce que tout le monde n'était pas réceptif au niveau des visiteurs. Et puis à partir du moment où le masque est devenu vraiment obligatoire, c'est allé un peu plus facilement. Mais de toute façon ce protocole il existe, il va être renforcé bien entendu. La jauge elle avait été instaurée à 5000 visiteurs. Nous en fonction des m² par personne on aurait pu laisser entrer 6092 personnes dans le parc on nous a demandé de limiter à 5000. Donc oui on est prêt. 

Avec des attractions en stand-by, cela a permis des révisions complètes ?

Nos attractions sont révisées tous les ans. Cette année ça a été particulier. Aujourd'hui, tout n'est pas encore terminé parce que le coronavirus, le canal de Suez aussi... il y a des délais beaucoup plus importants dans les livraisons de pièces, dans les services et commandes de prestations. Aujourd'hui on rencontre de grandes difficultés pour être livré à temps. On continue et tous les ans il y a plus ou moins 1 million d'euros qui sont dépensés pour de la maintenance. Donc ça c'est quelque chose d'important pour notre société, nos salariés, le groupe et surtout la sécurité de nos visiteurs. 

Pour la réouverture y a-t-il des nouveautés de prévus pour les visiteurs ? 

On aimerait bien. Mais il faut aussi faire attention aux finances. Il y a effectivement un gros budget qui a été alloué. Et si le gouvernement nous autorise rapidement à ouvrir notre salle de spectacle, il y aura le spectacle de magie de Tim Silver, un tout nouveau spectacle avec un gros budget. Ce sera la nouveauté de l'année et puis le changement de nom avec une nouvelle mascotte, de nouvelles couleurs. Donc oui il y a quand même des nouveautés cette année, bien sûr. 

Margot Benabbas

| jeudi 15 avril 2021 à 08:57 - Mise à jour à 09:43

Actualité

Nina Kanto, le retour de la ''Lionne''

09/05/2021

Actualité

Un conseiller départemental, à quoi ça sert ?

09/05/2021

Actualité

Attentat déjoué en Moselle : Trois suspects mis en examen

08/05/2021

Actualité

12 500 euros d’aides pour les étudiants sarregueminois

08/05/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.