Actualité


Les agriculteurs du Grand Est se mobilisent en Alsace

Les agriculteurs du Grand Est se mobilisent en Alsace

Photo : Jeunes Agriculteurs du Bas-Rhin

La circulation risque d’être compliquée ce matin sur les grands axes alsaciens. La raison : ce sont les agriculteurs qui vont manifester à l’appel des FDSEA du Grand Est et des JA de la région.

Gerard Lorber Secrétaire Général de la FDSEA 67

Quelle est la raison de cette mobilisation ? Pourquoi manifester à cette date précisément ?

La raison c'est qu'aujourd'hui à Bruxelles se retrouve l'ensemble des députés. Ils vont discuter de la PAC qui va être mise en place en 2023. Et là on a quelques sujets d'inquiétudes et donc on se fait entendre par rapport à tous ces sujets-là. 

Est-ce que cette PAC (Politique agricole commune) va impacter directement les producteurs alsaciens ?

Elle va impacter tous les producteurs du Grand Est. On reparle de mettre en place de la jachère mais je pense pas qu'on puisse se le permettre aujourd'hui avec notamment les années de sécheresse qu'on a connu où on a produit moins. On nous parle de tout administrer. En l'occurrence la succession des cultures, on n'aura plus le droit de faire un maïs sur maïs, un blé sur blé, l'année où il y a un gel on ne saura pas quoi faire. On se dirige vers quelque chose qui n'a pas de justification par rapport à la nature. 

Quelles sont vos revendications ?

Nous on demande à ce qu'on nous laisse le choix à nous agriculteurs. On est quand même des chefs d'entreprise, on sait ce qu'il faut, on connaît notre terre. La politique de la terre brûlée ça n'a jamais été une politique d'un agriculteur parce que pour la majeure partie des agriculteurs il y a une succession de père en fils donc un père ne fera jamais la politique de la terre brûlée par rapport à son fils. Il faut qu'on arrête. Des fois on a l'impression qu'on ne sait pas gérer la nature. Et je pense qu'on est tous assez grand pour savoir ce qu'il faut faire et comment il faut gérer notre terre, par rapport à la succession des cultures, par rapport à un certain nombre de sujet. Et je pense qu'il y a quand même un enjeu majeur c'est qu'aujourd'hui la PAC aujourd'hui représente le revenu de la majeure partie des exploitants agricoles. On a fait le choix d'avoir une nourriture pas chère et de nous rémunérer en partie par le subventionnement et d'un autre côté, là on met des règles en place où la moitié des agriculteurs ne pourront plus y accéder parce qu'ils ne rentrent pas dans les clous tels qu'on les met en place. Pour nous ce qui serait équitable et juste c'est que tout le monde y ait accès au même titre pour que toutes nos exploitations puissent survivre. Au train où ça va, je crains qu'on ait dans le future un problème d'autosuffisance alimentaire. 

Qu’est-ce qui est prévu exactement ? Où sont prévus les rassemblements de tracteurs ? Est-ce que vous attendez du monde ?

Les premiers tracteurs arriveront vers 12h sur Strasbourg. Pour les collègues éloignés, il y a des Meurthe-et-Mosellans qui vont faire la route, il y a des Mosellans qui sont sur la route. Il y a des gars du Sundgau, tout au sud de Mulhouse qui viennent. On attend 1500 tracteurs. Les voisins allemands étaient aussi prêts à nous rejoindre mais les règles sanitaires complexifiaient les choses. 

Margot Benabbas

| vendredi 30 avril 2021 à 08:54 - Mise à jour à 10:12

Actualité

Nina Kanto, le retour de la ''Lionne''

09/05/2021

Actualité

Un conseiller départemental, à quoi ça sert ?

09/05/2021

Actualité

Attentat déjoué en Moselle : Trois suspects mis en examen

08/05/2021

Actualité

12 500 euros d’aides pour les étudiants sarregueminois

08/05/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.