Actualité


Smart / Ineos : 6 mois après le rachat, les inquiétudes persistent

Smart / Ineos : 6 mois après le rachat, les inquiétudes persistent

Ce mardi 15 juin, le syndicat CGT smart a convié la presse afin de partager ses inquiétudes quant à l’avenir du site Smart devenu Ineos depuis moins d’un an à Hambach. Alors que la commercialisation du Grenadier a pris un retard, le volume de production de la Smart électrique est en net recul.

« On s’inquiète sur les embauches »

Jeudi 12 novembre, un accord a été trouvé pour céder à 100% les actions de Smart France à Ineos. À l’époque, lors des négociations, la question de l’emploi était évidemment sur toutes les lèvres notamment concernant les sous-traitants. Sur les 1600 salariés, Ineos s’était engagé à en conserver plus de 1300 en mettant en place une bourse à l’emploi afin de n’oublier personne. Sept mois plus tard, selon les syndicats, le compte n’y est pas. Thomas Di Francesco, délégué syndical CGT Smart.

Son N°1 - Smart / Ineos : 6 mois après le rachat, les inquiétudes persistent

Aujourd’hui, on s’inquiète sur les embauches qui devaient être faites sur le site. Il y a quand même 400 salariés qui attendent d’être embauchées chez Ineos. Il y a une promesse, il y a les chartes de mobilité qui devraient être faites, on doit leur proposer des postes, aujourd’hui, c’est en stand-by.

Du retard pour le grenadier, une production de smart au ralenti

La semaine dernière, Ineos Automotive a informé le Comité Social et Économique de la programmation de plusieurs semaines d’activité partielle sur l’ensemble du site en raison du net recul des volumes de production de la Smart et du retard de la production et de la commercialisation du Grenadier. Selon Jean-Luc Bielitz, membre du CSE, la Smart électrique n’est pas assez compétitive.

Ce véhicule ne se vend plus. On nous a promis 35 000 véhicules pour cette année, mais je pense que d’ici la fin de l’année, on sera plutôt vers les 25 000 ou 20 000 voir en dessous. Le véhicule, par rapport à la concurrence, on n’a pas de capacité, c’est un moteur qui a plus de 10 ans. C’est un moteur électrique avec une capacité de 120kms et tous les concurrents, aujourd’hui, ont une capacité autour de 300 / 400 kilomètres.

La production de la Smart devrait normalement se poursuivre jusqu’en 2024 tandis que le lancement de celle du Grenadier était annoncé pour septembre 2021.

Pour toutes ces raisons, la CGT s’inquiète pour l’avenir du site. Elle demande une table ronde avec tous les acteurs concernés : l’Etat, Daimler, Ineos, syndicats et élus.

Contactée, la direction d’Ineos n’a pas souhaité s’exprimer.

Camille Bazin

| mardi 15 juin 2021 à 14:38 - Mise à jour à 14:53

Culture

Journée Européennes du Patrimoine : la maison Güth ouvre ses portes à Hoste

16/09/2021

Sport

Deux champions de Sarreguemines ont un objectif commun : Paris 2024

16/09/2021

Environnement

La Moselle-Sud devient la 15ème réserve de biosphère française de l'UNESCO

16/09/2021

Economie

Woustviller : les formations en alternance en grande forme

15/09/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.