Sport


Le Saulnois a une championne et elle s’appelle Lisa Barbelin

Le Saulnois a une championne et elle s’appelle Lisa Barbelin

Photo: Fédération Française de tir à l'arc

Elle n’a que 21 ans mais elle était déjà championne d’Europe de tir à l’arc et qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Avant les championnats du monde, elle a répondu à nos questions.

Tout a commencé pour Lisa grâce à son oncle, déjà archer. Il lui a transmis sa passion et depuis, elle ne lâche plus son arc.

Sa réussite l’a vite emmenée en Équipe de France, a une qualification au JO et un titre de championne d’Europe. Une ascension folle.

Son N°1 - Le Saulnois a une championne et elle s’appelle Lisa Barbelin

C'est ce que j'ai demandé à mes parents: est-ce que ça va trop vite? Est-ce que vous pensez que ça va trop vite? Mais ils m'ont tout de suite remis sur le droit chemin et que non cela ne va pas trop vite. Ca va faire 10 ans que je fais du tir à l'arc et ça va faire ma 6ème année dans les rangs de l'équipe de France. Ca ne va pas trop vite puisque j'ai travaillé, mais c'est vrai que là tout de suite quand je regarde un peu tout ce qui s'est passé derrière, ça fait beaucoup. Mais je ne compte pas m'arrêter là; j'espère que l'aventure est loin loin loin de se terminer.

La jeune femme aborde sérieusement et dans une forme olympique les championnats du monde à Paris qui ont lieu cette semaine et le tournoi de qualification des JO par équipe.

Son N°2 - Le Saulnois a une championne et elle s’appelle Lisa Barbelin

La forme olympique ça me met un peu les frissons parce-que c'est quand même fou. Je pense que le secret de cette réussite un peu c'est le confinement bizarrement, parce-que je n'étais vraiment pas trop mauvaise à la sélection de 2020 et où ça promettait vraiment de très très très belle chose pour cette saison 2020. Je me suis dit que c'était ma chance le confinement, que je pouvais être forte en 2020, mais que grâce au confinement je pourrais être encore meilleure peut-être en 2021.

Les JO sont un rêve et elle espère aller loin.

Son N°3 - Le Saulnois a une championne et elle s’appelle Lisa Barbelin

Pour les jeux ça va être de viser le podium olympique, autant par équipe que en mixte ou en individuel, même si pour l'instant on ne connaît pas la composition du mixte. La médaille ça serait merveilleux en individuel parce-que je pense que je peux y arriver mais il faut rester les pieds sur Terre.

Mais Lisa, originaire de Ley, peut compter sur ses parents pour garder les pieds sur terre.

Son N°4 - Le Saulnois a une championne et elle s’appelle Lisa Barbelin

Principalement c'est ma famille quand même qui est vraiment au top, ils me suivent depuis toujours. Mes parents, mes soeurs, mes grands-parents, mes oncles, mes tantes. Enfin toute la famille est vraiment à fond et m'aident beaucoup à garder les pieds sur Terre. Quand je rentre, ma maman me dit toujours que ce n'est pas grave que je sois championne d'Europe ou pas, je devrais quand même vider le lave-vaisselle.

Et même si dans la vie Lisa est très déjantée, la jeune femme se transforme lorsqu’il faut aller tirer.

Son N°5 - Le Saulnois a une championne et elle s’appelle Lisa Barbelin

C'est vrai que d'un moment à l'autre j'arrive à être très détendue et très calme, et l'autre mais complètement partir en cacahuètes, à rigoler avec mes copines, à sauter dans tous les sens. Et je pense que c'est vraiment le moment où je monte sur le pas de tir et que le chrono se déclenche que j'arrive vraiment à switcher, mais je ne saurais vraiment pas dire comment, ça se fait tellement naturellement.

Si elle en est là aujourd’hui c’est aussi grâce son club formateur à Dieuze.

Son N°6 - Le Saulnois a une championne et elle s’appelle Lisa Barbelin

C'est vrai que le club de Dieuze m'a apporté beaucoup beaucoup d'espoirs et la force de croire en mes rêves, parce-que sans eux, sans mes débuts à Dieuze, je ne serais pas là aujourd'hui. Sans les gens qui m'entourent dans le tournoi aussi, autant dans ma famille que dans le cercle de tir à l'arc un peu je dirais, cercle des archers du Saulnois et même de la Lorraine. Sans toutes ces personnes, je ne serais pas là aujourd'hui, parce-qu'ils m'ont toujours soutenu et m'ont toujours aidé à croire en moi, à croire en mes rêves un peu ambitieux et je les en remercie mille fois pour tout ça.

Sa belle carrière dans le tir à l’arc ne fait donc que de commencer.

Cédric Kempf

| samedi 19 juin 2021 à 05:29 - Mise à jour le 21 juin 2021 à 10:58

Actualité

Brocantes, fête de la bière, yoga... les événements du week-end

31/07/2021

Actualité

Mondial Air Ballons : On s'envole avec Pauline, 26 ans et déjà 9 années de pilotage

30/07/2021

Actualité

Neuwiller-lès-Saverne (ep.4) : Les châtaigniers et les sentiers attirent

30/07/2021

Actualité

Bon plan : Randonnée au lac du Schiessrothried

30/07/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.