Actualité


Jonathan Fournel et son piano, un talent made in Insviller

Jonathan Fournel et son piano, un talent made in Insviller

Le grand gagnant du Concours Reine Elisabeth est un Mosellan et il s’appelle Jonathan Fournel. Ce pianiste de 27 ans est entré dans la cour des grands en remportant dernièrement ce concours de musique prestigieux. Un concours qui lui ouvre les portes du monde entier pour jouer du piano. Un monde pas comme les autres.

Son N°1 - Jonathan Fournel et son piano, un talent made in Insviller

C’est dans le petit village d’Insviller, à côté de Mittersheim, que Jonathan a grandi. Mais c’est au conservatoire de Sarreguemines que tout a commencé avant de franchir différentes étapes. Aujourd’hui, il vit à Bruxelles et mène une vie à 100 à l’heure.

De temps en temps ça peut être un peu déprimant quand on ne trouve pas la bonne solution, et qu'on travaille pendant des mois mais pas forcément dans la bonne direction. Donc voilà, on se cherche toujours un petit peu, on hésite. C'est ça qui est génial, c'est qu'on passe notre temps à faire des essais, on essaye de voir ce qui fonctionne, voir ce qui fonctionne peut-être un peu moins bien pour dire ce qu'on a dire.

Malgré cette belle victoire, l’apprentissage continue pour Jonathan.

Je découvre encore des choses maintenant et c'est vrai que c'est une vie assez spéciale. Il faut savoir si la volonté d'aller aussi loin dans la musique, de préparer des concours internationaux, ça va nous rendre heureux pour la suite. Le fait de voyager tout le temps, ça ne correspond pas à tout le monde.

Beaucoup de voyages et de concerts se sont rajoutés ces derniers jours. Jonathan espère pouvoir bien tout gérer. En attendant, il se souvient de ses premiers concerts marquants.

La toute première fois que j'ai joué avec l'orchestre, j'étais très très heureux. C'était à l'époque avec l'orchestre de la Hoch Schule de Sarrebruck, à St-Wendel, j'avais joué le 3ème concerto de Beethoven. Et puis, il y a eu peut-être aussi mon premier concert, le tout premier concert que j'ai fait, qui était à Réding.

Son talent va continuer à s’exporter et on va continuer à en entendre beaucoup parler.

 

Cédric Kempf

| lundi 21 juin 2021 à 05:48 - Mise à jour à 08:52

Initiative

Boulay : un tatouage comme ''point final'' après un cancer du sein

19/10/2021

Société

Sarralbe : l'interdiction de certaines couleurs inquiète Manuela, tatoueuse, et ses clients

19/10/2021

Economie

Agglo de Saint-Avold : un projet de rénovation pour lutter contre les vieux logements

19/10/2021

Politique

Moselle : les règles s'allègent mais le préfet appelle au maintien de la vigilance

18/10/2021

Voir la suite

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.